Découvrez Le Courrier de la Mayenne en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Désertines. "C'est un crève-cœur" : les deux classes de l'école publique vont fermer

Actualités. Les deux classes de l'école élémentaire publique de Désertines vont être transférées à l'établissement de Fougerolles-du-Plessis, avec la prochaine carte scolaire. Les parents d'élèves et le maire Bruno Lestas font part de leur tristesse et de leur impuissance.

Désertines. "C'est un crève-cœur" : les deux classes de l'école publique vont fermer
Cela fait quatre ans que les effectifs stagnent à vingt élèves. Avec la natalité en baisse, le conseil municipal de Désertines n'a pu empêcher la fin de son école.

Elle fait l'unanimité. L'école élémentaire publique de Désertines est choyée depuis des années par la mairie, et bonheur et bienveillance irradient de l'établissement. Mais tout cela est sur le point de disparaître. La prochaine carte scolaire (système d'affectation des élèves), qui doit être officialisée lundi 5 février, va entériner la création d'un regroupement pédagogique intercommunal (RPI) à Fougerolles-du-Plessis… entraînant la fermeture des deux classes désertinaises de dix écoliers chacune.

Une petite école familiale

"Je suis extrêmement triste, confie Stéphanie Augier, mère d'une fille en moyenne section. C'est une perte de dynamique et c'est très dommage pour nous. L'école est petite et à taille humaine. Cela permet aux enfants de se développer dans un groupe pas envahissant et sans surstimulation. Ici, ils ont beaucoup d'activités très enrichissantes avec des institutrices géniales. Elles sont toujours motivées et ne comptent pas leurs heures."

Ces paroles trouvent un écho flagrant chez Lolita Dubois et Soizic Rousseau. "C'est un crève-cœur, confie la première, maman de deux garçons en CE1 et CM2. On perd notre petite école familiale. Nos enfants sont bien habitués. C'est un confort de l'avoir car nous habitons à côté. Et grâce à tous les ateliers permis par les petits effectifs, nos petits gagnent beaucoup en culture."

"Les institutrices sont exceptionnelles"

Les deux enfants de Soizic Rousseau, en grande section et CM1, sont toujours scolarisés à Désertines alors qu'ils vivent désormais à Gorron, à plus de huit kilomètres. "L'école est géniale !, justifie-t-elle. Les institutrices sont exceptionnelles. Le cadre est exceptionnel, le matériel aussi… Tout est super. Même si on habitait plus loin, on ferait les kilomètres !"

Toutes soulignent l'engagement de toujours du maire Bruno Lestas. "Cela fait des années qu'il se bat pour l'école, confirme Soizic Rousseau. La mairie paye toujours un tiers des projets." Lolita Dubois complète : "Il est très présent. Il a appelé tous les parents individuellement en octobre pour prendre connaissance de nos choix et nous soutenir."

"Avec le conseil municipal, nous avons tout essayé pour maintenir l'école car elle notre priorité, déclare, impuissant, Bruno Lestas. Mais l'école communale n'est plus forcément la priorité des familles aujourd'hui. Les parents optent pour les plus grandes communes où ils travaillent. C'est triste de voir cela. Mais je respecte leurs choix."

Un accueil mis en place le matin

Conscients de l'impuissance de la municipalité dans cette situation, les parents d'élèves ne se sont pas mobilisés comme à La Pellerine ou Marcillé-la-Ville"Si le maire n'y arrive pas, on n'y arrivera pas", concède Stéphanie Augier. "Il n'y a que vingt élèves", poursuit Soizic Rousseau. "Et la natalité est en baisse", ajoute Lolita Dubois.

Pour celles et ceux qui feraient le choix d'envoyer leurs petits au RPI de Fougerolles-du-Plessis, la municipalité mettra en place une garderie à 60 centimes par matinée et prendra en charge les transports vers l'établissement. "C'est un déchirement pour les familles… On essaye de s'adapter", abonde Bruno Lestas. Les deux enseignantes, quant à elles, ont la certitude d'avoir un emploi à la rentrée, mais sans savoir où. Elles seront fixées fin juin après avoir fait des vœux en avril.

Galerie photos
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Petites Annonces
Immobilier
Maison en prêt vendeur
Maison en prêt vendeur Bessé-sur-Braye (72310) 350€ Découvrir
A louer charmante maison centre-ville bonchamp-les-laval
A louer charmante maison centre-ville bonchamp-les-laval Bonchamp-lès-Laval (53960) 950€ Découvrir
5 mn MAYENNE - Maison récente Spécial INVESTISSEURS
5 mn MAYENNE - Maison récente Spécial INVESTISSEURS Mayenne (53100) 115 000€ Découvrir
Appt T2
Appt T2 Laval (53000) 85 700€ Découvrir
Automobile
206 2.0 hdi
206 2.0 hdi Bonchamp-lès-Laval (53960) 4 450€ Découvrir
Voiturette
Voiturette Laval (53000) 12 000€ Découvrir
Renault Megane 3 GT 165 cv
Renault Megane 3 GT 165 cv Laval (53000) 9 900€ Découvrir
voiturette
voiturette Mayenne (53100) 12 000€ Découvrir
Bonnes affaires
Table ronde +chaises
Table ronde +chaises Château-Gontier-sur-Mayenne (53200) 200€ Découvrir
Argile
Argile Lassay-les-Châteaux (53110) 0€ Découvrir
Canapé et fauteuils
Canapé et fauteuils Laval (53000) 50€ Découvrir
Vends canapé fixe 3 places
Vends canapé fixe 3 places Changé (53810) 100€ Découvrir
Abonnez vous au journal
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Annonces Légales
Désertines. "C'est un crève-cœur" : les deux classes de l'école publique vont fermer