Elections municipales à Mayenne : Favennec et Tridon se rapprochent, Lavandier hésite

13h00 - 10 juin 2019 - par L.C
Elections municipales à Mayenne : Favennec et Tridon se rapprochent, Lavandier hésite
Sur Twitter, Claire Chevillard, Jean-Michel Tridon, Yannick Favennec, Julia Martin et Adrien Mottais posent ensemble.

Cinq listes étaient pressenties pour les élections municipales à Mayenne. Deux listes en préparation ont officialisé leur rapprochement. Une autre pourrait bien jeter l'éponge.

Les élections municipales, pour prendre la succession du maire Michel Angot, se préparent activement en coulisses. Le député Yannick Favennec a décidé de le rendre public en postant une photo sur le réseau social Twitter. Une photo qui n’est pas passée inaperçue. Et pour cause.




Dans la rue, il pose avec Adrien Mottais, Claire Chevillard, Julia Martin mais aussi Jean-Michel Tridon. Exit donc la constitution de deux listes distinctes comme cela avait été envisagé pendant un temps.

« La plupart des choses étaient communes »

« Nous travaillons ensemble, reconnaît Yannick Favennec. Jean-Michel Tridon a plein d’idées. Mayenne a besoin de lui dans un certain nombre d’activités. » Le commerçant explique aussi : « Dans nos idées et nos façons de voir, on s’est aperçu que la plupart des choses étaient communes. Ce qui me plaît, c’est l’ouverture », poursuit Jean-Michel Tridon, très attaché à ne pas être lié à un parti politique. « Il n’y aura aucun marchandage avec aucun parti, y compris l’UDI », assure Yannick Favennec.

Ensemble, ils disent en être aux trois quarts de la constitution de la liste. Mais alors, qui prendra la tête de cette liste ? Yannick Favennec, Adrien Mottais, Jean-Michel Tridon ? Une chose est sûre : soit Yannick Favennec sera le chef de file, soit il ne figurera pas sur la liste « mais je la soutiendrai ». « Je n’ai pas vocation à être deuxième ou troisième », assume-t-il.

Pas revivre ce qui s'est passé en 2008

En revanche, Yannick Favennec ne veut clairement pas revivre ce qui s’est passé en 2008. « Ce n’était pas ma liste, reconnaît-il. Mon ancrage était différent. Je ne serai donc tête de liste que si j’arrive vraiment à rassembler des gens qui ont envie de travailler pour la ville. »

Période trouble pour l'équipe de Jean-Claude Lavandier

Du côté de l’équipe sortante, la période est plutôt trouble. La liste lancée par Jean-Claude Lavandier et dix autres conseillers municipaux sortants prend même un retard qu’elle risque de payer cher, si elle se constitue bel et bien.

Car c’est toute la question. « Nous traversons une période de sur-place, regrette le chef de file. Le doute s’est installé dans la tête de certains qui ne veulent pas être à l’origine de la défaite de la gauche si deux listes existent. Moi, j’ai été choisi par un groupe. S’il n’y a pas de groupe, je n’y vais pas. »

Les choses devront être clarifiées d'ici fin juin

Une chose est sûre : Jean-Claude Lavandier ne rejoindra pas la liste de Jean-Pierre Le Scornet. « Cela irait à l’encontre de ce qu’on dit depuis le début », campe sur ses positions Jean-Claude Lavandier.

Ce dernier estime qu’à fin juin, les choses devront être clarifiées. En laissant le temps filer et la possibilité à ses colistiers d’aller discuter avec Jean-Pierre Le Scornet, la position est peut-être plus arrêtée qu’il n’y paraît.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire