Découvrez Le Courrier de la Mayenne en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Laval. Aide-soignante en Mayenne : "Je vis avec la crainte de faire entrer le coronavirus dans mon Ehpad"

Actualités. Laure* est aide-soignante dans un Ehpad du Nord-Mayenne. Même si aucun cas de Covid-19 n'a été détecté dans son établissement, la pression est forte pour la professionnelle.

Laval. Aide-soignante en Mayenne : "Je vis avec la crainte de faire entrer le coronavirus dans mon Ehpad"
La pression est forte pour les aide-soignants en Ehpad.

Même pendant ses jours de repos, Laure* ne baisse pas la garde. "Je limite le contact avec mes enfants et je sors seulement une fois tous les dix jours pour faire mes courses." Depuis près d'un mois, cette aide-soignante vit avec la crainte de contracter le coronavirus.

"J'ai surtout peur de faire entrer le virus dans la maison de retraite où je travaille. Les résidents sont très vulnérables et je sais qu'ils ne seront pas hospitalisés s'ils l'attrapent. C'est une responsabilité lourde à porter."

Pour l'instant, aucun cas n'a été détecté dans l'Ehpad du Nord-Mayenne où elle exerce depuis une vingtaine d'années. "Je croise les doigts pour que ça continue. Je ne sais pas comment je le vivrais. Je crois que je ne rentrerais plus chez moi par peur de contaminer quelqu'un, mais c'est une décision difficile à prendre."

Elle passe voir les résidents pour discuter

C'est avec cette pression que l'aide-soignante continue de prendre soin des résidents, le plus normalement possible.

"Il y a d'abord eu l'interdiction des visites il y a trois semaines, puis le confinement dans les chambres", explique la professionnelle qui fait appel à son imagination pour égayer les journées des pensionnaires âgés de 70 à 100 ans.

Avec ses collègues, elle organisait des animations en petits groupes lorsque c'était encore possible : chant, musique, gym douce... Depuis le confinement total, elle passe les voir pour discuter.

"On veut éviter qu'ils régressent. C'est dur pour ceux qui avaient l'habitude de retrouver les copains pour manger ou ceux qui recevaient des visites quotidiennement. On en autorise certains à prendre l'air dans la cour, sinon ça fait prison."

De nouvelles habitudes s'ancrent peu à peu

Côté moral "l'utilisation du mot guerre par le président les a secoués, assure l'aide-soignante. Ils sont plus inquiets pour leurs proches que pour eux. Surtout ceux qui ont un conjoint encore à la maison."

Alors pour prendre des nouvelles, le personnel propose des appels visio. "Ça demande de réorganiser notre journée de travail : on doit convenir d'un rendez-vous avec la famille puis rester pour tenir la tablette et même assurer les conseils techniques car les enfants des résidents ont parfois 75 ans et ne maîtrisent pas WhatsApp, sourit l'aide-soignante. Mais ça fait du bien à tout le monde, et on assiste à des échanges émouvants."

"On fait notre travail, point"

De nouvelles habitudes qui s'ancrent peu à peu. "On prend désormais notre température et celle des résidents tous les jours, on porte des masques et on désinfecte tout, on en devient presque parano !"

"Les résidents se rendent compte de la charge supplémentaire de travail que ça nous demande, ils sont reconnaissants."

Quant à l'utilisation du terme "héros", "ça m'horripile d'entendre ça. On fait notre travail, point."

*Le prénom a été modifié

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Petites Annonces
Immobilier
T1 accès direct plage St-Marc sur mer (44)
T1 accès direct plage St-Marc sur mer (44) Saint-Nazaire (44600) 360€ Découvrir
Maison centre ville Evron avec un beau terrain
Maison centre ville Evron avec un beau terrain Evron (53600) 210 000€ Découvrir
Maison Pays Basque
Maison Pays Basque Bassussarry (64200) 800€ Découvrir
Location studio
Location studio La Baule-Escoublac (44500) 450€ Découvrir
Automobile
Camping-car Bavaria
Camping-car Bavaria Grazay (53440) 31 000€ Découvrir
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL Saint-Pierre-sur-Erve (53270) 17 000€ Découvrir
206 2.0 hdi
206 2.0 hdi Bonchamp-lès-Laval (53960) 4 450€ Découvrir
Voiturette
Voiturette Laval (53000) 12 000€ Découvrir
Bonnes affaires
Vide maison à Izé
Vide maison à Izé Izé (53160) 0€ Découvrir
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé Laval (53000) 300€ Découvrir
Chambre à coucher
Chambre à coucher Le Genest-Saint-Isle (53940) 350€ Découvrir
Table ronde +chaises
Table ronde +chaises Château-Gontier-sur-Mayenne (53200) 200€ Découvrir
Abonnez vous au journal
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Annonces Légales
Laval. Aide-soignante en Mayenne : "Je vis avec la crainte de faire entrer le coronavirus dans mon Ehpad"