Découvrez Le Courrier de la Mayenne en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Mayenne. « Je tiens à rester à la maison le plus longtemps possible »

Actualités. Beaucoup aspirent à finir leurs vieux jours chez eux. Avec le passage d'aides à domicile, c'est possible. Mais cela a un coût. Bien que prescripteur, le Conseil départemental ne rembourse pas tout.

Mayenne. « Je tiens à rester à la maison le plus longtemps possible »
Solange Boulay et son aide à domicile, Yolande Garnier.

« Sans la visite des aides à domicile, je ne pourrais pas rester. Mais, je tiens à rester à la maison le plus longtemps possible. » A bientôt 88 ans, Solange Boulay n'envisage clairement pas de finir ses jours en institution. « J'ai eu mon mari en maison de retraite, il ne s'y plaisait pas. » Et puis, ses cinq enfants viennent plus facilement dans cette maison de Mayenne qu'elle habite depuis 1960. Quand il fait beau et que quelqu'un peut l'accompagner, elle peut aussi en faire le tour. 

Se déplacer toute seule, en revanche, « c'est trop dangereux ». Son équilibre n'est plus assuré. Celle qui s'est toujours occupée d'enfants dans les écoles maternelles et primaires ne peut plus non plus lever les bras. Le passage des aides à domicile, trois demi-heures par jour du lundi au dimanche, est donc plus que nécessaire. Yolande Garnier et ses collègues assurent sa toilette, lui préparent ses repas, « et c'est bon », sourit Solange. Et c'est sans compter tous ces petits gestes du quotidien. « Faire le lit, ouvrir les volets, vider le montauban, aller chercher le journal, le linge à étendre. Ce n'est pas compté dans le temps déterminé par le plan Apa, mais je dois le faire », assure Yolande. « C'est vrai que le soir, si le lit n'a pas été ouvert, j'ai du mal à tirer le drap et la couverture », avoue la vieille dame.

Le plan défini par le Département pour Solange comprend dix heures. Les aides à domicile y viennent 14 heures par semaine. « Et je ne vois même pas ce qu'on peut enlever », assure Yolande Garnier.
Quant à la question de payer ces interventions plus cher, cela pourrait devenir compliqué pour Solange. « J'ai une retraite minime. »

Pourtant, c'est bien une solution à laquelle le CCAS de la ville de Mayenne envisage de recourir. Son budget affiche un déficit. Retrouvez plus d'informations dans Le Courrier de la Mayenne, paru jeudi 23 février.

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Petites Annonces
Immobilier
maison sur sous sol a vendre
maison sur sous sol a vendre Loiron-Ruillé (53320) 165 000€ Découvrir
T1 accès direct plage St-Marc sur mer (44)
T1 accès direct plage St-Marc sur mer (44) Saint-Nazaire (44600) 360€ Découvrir
Maison centre ville Evron avec un beau terrain
Maison centre ville Evron avec un beau terrain Evron (53600) 210 000€ Découvrir
Maison Pays Basque
Maison Pays Basque Bassussarry (64200) 800€ Découvrir
Automobile
Vends DS3
Vends DS3 Mayenne (53100) 7 000€ Découvrir
Vends Citroën C2 1,4i Virginméga
Vends Citroën C2 1,4i Virginméga Laval (53000) 3 000€ Découvrir
MOBIL-HOME OCCASION
MOBIL-HOME OCCASION Dragey-Ronthon (50530) 18 000€ Découvrir
Vends Citroen C3
Vends Citroen C3 Soulgé-sur-Ouette (53210) 7 100€ Découvrir
Bonnes affaires
Vide maison 8-9 juin
Vide maison 8-9 juin Villiers-Charlemagne (53170) 0€ Découvrir
vide maison
vide maison Houssay (53360) 0€ Découvrir
Vide maison à Izé
Vide maison à Izé Izé (53160) 0€ Découvrir
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé Laval (53000) 300€ Découvrir
Abonnez vous au journal
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Annonces Légales
Mayenne. « Je tiens à rester à la maison le plus longtemps possible »