Découvrez Le Courrier de la Mayenne en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Meslay. Après des mois de travaux et 10 000 euros investis, ils sont obligés d'abandonner leur rêve de maison partagée

Actualités. Yvonnic Tripotin et Jennifer Vatel s'étaient installés à Meslay-du-Maine pour un projet bien précis, qui ne verra finalement pas le jour.

Meslay. Après des mois de travaux et 10 000 euros investis, ils sont obligés d'abandonner leur rêve de maison partagée
Le couple a investi près de 10 000 € de leur poche pour construire des logements afin d'accueillir des personnes âgées autonomes. - CM

En octobre 2023, Yvonnic Tripotin et Jennifer Vatel avaient récupéré les clés de l'ancien site de l'entreprise de menuiserie Yannick Maline, situé avenue de Sablé à Meslay-du-Maine. Un contrat de location d'un an avec possibilité d'achat par la suite avait été signé avec le propriétaire. Partant du constat qu'il n'existait pas de maison partagée dans le département, ils se sont lancé le défi d'en créer une. "C'est un projet qu'on avait en tête depuis la Covid. Les personnes âgées étaient isolées et il y avait un cruel manque de centre d'accueil pour les jeunes. Alors on a voulu proposer un endroit où tout le monde pourrait se réunir, retrace Yvonnic Tripotin, assis sur une chaise dans sa cuisine. Nous voulions organiser de nombreuses activités comme du jardinage, du bricolage, de la couture... Des moments conviviaux que les jeunes et les anciens auraient pu partager." Ils ont donc créé une association et ont investi de grosses sommes d'argent de leur poche pour des travaux, "plus de 10 000 €", confie Yvonnic.

"Un procès sur notre vie personnelle"

En janvier 2024, Jennifer monte tout un dossier auprès du Département pour demander le droit de s'occuper des enfants. Six mois plus tard, elle apprend que sa demande est rejetée. "Une puéricultrice et une psychologue étaient venues à la maison pour nous observer au quotidien, voir comment nous préparions notre projet. Mais au-delà de ça, on nous a jugés personnellement, se souvient Jennifer, qui exerce le métier d'aide soignante. Nous avons eu le sentiment d'avoir un procès sur notre vie personnelle." Son mari, assis sur la chaise d'en face, ajoute sur un ton agacé : "Ils nous ont fait comprendre qu'il ne fallait pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. En clair, nous nous étions trop investis dans le projet avant d'avoir la réponse du Département. Mais en parallèle, on nous a clairement dit qu'il manquait des installations pour accueillir les enfants. Cela n'a aucun sens." Pour ces parents qui travaillent tous les deux dans le monde médical (lui est agent de sécurité à l'hôpital de Château-Gontier), c'est l'incompréhension totale. "On voulait proposer quelque chose à taille humaine. On avait la possibilité de s'organiser pour qu'un de nous deux soit toujours présent au sein de la maison multigénérationnelle", ajoute Jennifer.

Obligés de quitter le logement

Le couple décide donc de ne pas continuer son projet, "à contrecœur", reprend Yvonnic en se préparant un café. "On ne voulait pas que les gens pensent qu'on abandonne et qu'on a fait des promesses en l'air à notre arrivée. Nous sommes réellement tristes de ne pas voir notre projet, pensé depuis quatre ans, se réaliser." Les deux parents sont également contraints de quitter le logement en septembre avec leurs deux filles, laissant derrière eux les neuf mois d'investissement intense, et leur rêve.

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Petites Annonces
Immobilier
maison sur sous sol a vendre
maison sur sous sol a vendre Loiron-Ruillé (53320) 165 000€ Découvrir
T1 accès direct plage St-Marc sur mer (44)
T1 accès direct plage St-Marc sur mer (44) Saint-Nazaire (44600) 360€ Découvrir
Maison centre ville Evron avec un beau terrain
Maison centre ville Evron avec un beau terrain Evron (53600) 210 000€ Découvrir
Maison Pays Basque
Maison Pays Basque Bassussarry (64200) 800€ Découvrir
Automobile
Vends DS3
Vends DS3 Mayenne (53100) 7 000€ Découvrir
Vends Citroën C2 1,4i Virginméga
Vends Citroën C2 1,4i Virginméga Laval (53000) 3 000€ Découvrir
MOBIL-HOME OCCASION
MOBIL-HOME OCCASION Dragey-Ronthon (50530) 18 000€ Découvrir
Vends Citroen C3
Vends Citroen C3 Soulgé-sur-Ouette (53210) 7 100€ Découvrir
Bonnes affaires
Vide maison 8-9 juin
Vide maison 8-9 juin Villiers-Charlemagne (53170) 0€ Découvrir
vide maison
vide maison Houssay (53360) 0€ Découvrir
Vide maison à Izé
Vide maison à Izé Izé (53160) 0€ Découvrir
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé Laval (53000) 300€ Découvrir
Abonnez vous au journal
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Annonces Légales
Meslay. Après des mois de travaux et 10 000 euros investis, ils sont obligés d'abandonner leur rêve de maison partagée