Découvrez Le Courrier de la Mayenne en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Mayenne. Depuis deux ans, les exploitants laitiers arrivent à dégager des marges

Actualités. 2022 et 2023 sont deux bonnes années pour les exploitants laitiers en Mayenne qui arrivent en moyenne à vivre de leur travail avec un prix de vente supérieur au coût de production.

Mayenne. Depuis deux ans, les exploitants laitiers arrivent à dégager des marges
Stéphane Guioullier et Philippe Carteron ont tenu la deuxième session de l'année de la chambre d'Agriculture. - Pierre Hardon

La chambre d'Agriculture a tenu sa deuxième session de l'année, lundi 24 juin. "Nous avons placé cette séance sous l'angle du sens de la vie d'agriculteur. Gagner sa vie correctement permet d'au moins mieux se sentir", précise le président de la Chambre d'agriculture de la Mayenne Stéphane Guioullier.

La filière lait en Mayenne mitigée

Dans le département, les éleveurs en production laitière conventionnelle peuvent se rémunérer depuis deux ans. Le coût de leur production laitière, pour 1 000 litres de lait, s'élève à un peu plus de 400 euros et ils touchent, sur le prix de vente, 440 euros en 2022 et 464 euros en 2023. En somme, ils réalisent un bénéfice. Au contraire les agriculteurs qui sont en élevage biologique, toujours pour 1 000 litres de lait, le vendent moins cher que ce qu'il coûte à produire (505 euros pour un coût de 516 euros). Cette production représente 10 à 12 % des élevages en Mayenne. "L'élevage a sa place en Mayenne et il peut attirer des jeunes agricultures qui peuvent se rémunérer et dégager un profit", se réjouit Philippe Carteron directeur élevage pour la chambre.

Ces résultats ne sont pas à prendre au pied de la lettre. "Les résultats peuvent être très différents en fonction des exploitations : choix d'investissement, différence de technique agricole, précise Stéphane Guioullier. Ces analyses permettent d'analyser les prix de vente par rapport aux prix de revient sans se fonder uniquement sur des ressentis." Les agriculteurs restent dépendants de la volatilité des prix de l'énergie, des intrans et de biens d'autres facteurs comme le climat ou encore les évolutions législatives.

"On sort de deux bonnes années de résultat", analyse la chambre, d'abord grâce aux marchés qui valorisent mieux les produits et avec les apports positifs de la loi Egalim qui "prend en compte les coûts de production des agriculteurs dans le prix".

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Petites Annonces
Immobilier
maison sur sous sol a vendre
maison sur sous sol a vendre Loiron-Ruillé (53320) 165 000€ Découvrir
T1 accès direct plage St-Marc sur mer (44)
T1 accès direct plage St-Marc sur mer (44) Saint-Nazaire (44600) 360€ Découvrir
Maison centre ville Evron avec un beau terrain
Maison centre ville Evron avec un beau terrain Evron (53600) 210 000€ Découvrir
Maison Pays Basque
Maison Pays Basque Bassussarry (64200) 800€ Découvrir
Automobile
Vends DS3
Vends DS3 Mayenne (53100) 7 000€ Découvrir
Vends Citroën C2 1,4i Virginméga
Vends Citroën C2 1,4i Virginméga Laval (53000) 3 000€ Découvrir
MOBIL-HOME OCCASION
MOBIL-HOME OCCASION Dragey-Ronthon (50530) 18 000€ Découvrir
Vends Citroen C3
Vends Citroen C3 Soulgé-sur-Ouette (53210) 7 100€ Découvrir
Bonnes affaires
Vide maison 8-9 juin
Vide maison 8-9 juin Villiers-Charlemagne (53170) 0€ Découvrir
vide maison
vide maison Houssay (53360) 0€ Découvrir
Vide maison à Izé
Vide maison à Izé Izé (53160) 0€ Découvrir
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé Laval (53000) 300€ Découvrir
Abonnez vous au journal
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Annonces Légales
Mayenne. Depuis deux ans, les exploitants laitiers arrivent à dégager des marges