Découvrez Le Courrier de la Mayenne en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Mayenne. "La récolte de miel est une catastrophe", cet apiculteur est en difficulté à cause du mauvais temps

Actualités. Ange Bigot, apiculteur à La Dorée a vu sa production de miel diminué de moitié moins. En cause le mauvais temps du printemps. Il espère avoir davantage de miel pour la récolte de cet été.

Mayenne. "La récolte de miel est une catastrophe", cet apiculteur est en difficulté à cause du mauvais temps
Cette année, l'association Les Abeilles mayennaises récolte 50 kg de miel au lieu de 300 kg habituellement. - Célia Masselin

Les abeilles vont mal. C'est un fait. Et la production de miel du printemps de cette année en témoigne. En cause, la météo peu favorable avec un printemps pluvieux qui empêche les abeilles de voler. « On a divisé la production de miel par deux par rapport à l'année dernière, indique Patrick Le Serf, coprésident du Syndicat Apicole de la Mayenne. Par exemple, la fleur d'acacia est très sensible à la pluie, les abeilles ne peuvent plus récolter le nectar de cette fleur, car il est détrempé. » Sur une année, les ruches produisent 20 kg de miel dont 10 kg au printemps. Néanmoins, le syndicat dispose de nombreux partenaires qui s'engagent à acheter chaque année le miel récolté. Pour pouvoir butiner, les abeilles attendent que la température se stabilise aux alentours de 12 °C. Alors, pour se réchauffer, les abeilles se serrent les unes contre les autres, en grappes, et battent des ailes. Le syndicat possède une miellerie à Andouillé, le miel est ainsi produit dans des ruchers à Changé, Saulges et Laval. Michel Bellanger est membre de l'association Les Abeilles mayennaises. L'association, qui compte 266 adhérents, a déjà remarqué que la récolte serait difficile. En moyenne, une récolte de printemps pour l'association équivaut à 300 kg. Cette année, la récolte se fera aux alentours de 50 kg.

La maladie des abeilles

En cause, les abeilles ne volent plus à cause du mauvais temps, la maladie noire des abeilles appelée « mal de mai » se développe davantage et entraîne la mortalité de la colonie. Le confinement des abeilles dans la ruche aggrave la maladie et touche leur système nerveux. Une colonie peut être appauvrie du fait de sa densité ou encore de la maladie. Pour assurer le bon fonctionnement d'une colonie et son renouvellement, la pérennité de la ruche dépend de la reine, elle qui peut pondre jusqu'à 2000 œufs par jour. La reine doit sortir de la ruche pour se faire féconder par les mâles mais elle ne dispose que d'une période d'une semaine de fécondation. Si pendant cette semaine, les conditions météorologiques sont défavorables, la reine ne sortira pas de la ruche et ne sera pas fécondée. Les apiculteurs peuvent donc introduire des cellules royales dans la colonie pour assurer la survie du groupe. Il est possible d'introduire une reine fécondée ou non fécondée.

Une période de famine

Mais introduire des cellules royales n'est parfois pas suffisant pour redynamiser une colonie. « La pluie a créé des famines dans mes ruchers », déplore Ange Bigot, apiculteur à La Dorée. Habituellement, Ange Bigot récolte 10 à 15 kg de miel dans chaque rucher. Pour cette récolte de printemps, l'apiculteur n'en récoltera que 4 à 5 kg. « C'est une vraie catastrophe, certaines abeilles n'ont pas pu s'en sortir », se désole Ange Bigot. La reine d'une colonie se nourrit de gelée royale tandis que les autres abeilles ont le droit au miel et au pollen. « Avec cette saison, les abeilles n'ont pu récolter tout le nectar des fleurs pour se nourrir et produire du miel, elles manquent d'apport en protéines », affirme Michel Bellanger. Pour sauver leurs essaims, les apiculteurs ont plusieurs solutions par l'apport de miel ou du sirop protéiné. En principe, l'apiculteur n'a pas à nourrir ses abeilles en cours de saison à moins que les conditions météorologiques ne soient catastrophiques. « J'évite de leur donner du sirop à part si elles sont en période de famine comme en ce moment », explique l'apiculteur de La Dorée. En effet, le nectar naturel contient suffisamment de nutriments que le sirop ne peut remplacer. Pour aider les apiculteurs, FranceAgriMer leur permet de bénéficier d'une aide dans le cas de perte de colonie dû aux aléas climatiques par exemple. Pour l'instant, Ange Bigot peut compter sur ses stocks de l'année dernière pour sa consommation personnelle et la vente d'une partie. Comme d'autres apiculteurs, il attend la période estivale pour récolter le miel des tilleuls et châtaigniers.

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Petites Annonces
Immobilier
maison sur sous sol a vendre
maison sur sous sol a vendre Loiron-Ruillé (53320) 165 000€ Découvrir
T1 accès direct plage St-Marc sur mer (44)
T1 accès direct plage St-Marc sur mer (44) Saint-Nazaire (44600) 360€ Découvrir
Maison centre ville Evron avec un beau terrain
Maison centre ville Evron avec un beau terrain Evron (53600) 210 000€ Découvrir
Maison Pays Basque
Maison Pays Basque Bassussarry (64200) 800€ Découvrir
Automobile
Vends Citroen C3
Vends Citroen C3 Soulgé-sur-Ouette (53210) 8 000€ Découvrir
Camping-car Bavaria
Camping-car Bavaria Grazay (53440) 31 000€ Découvrir
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL Saint-Pierre-sur-Erve (53270) 17 000€ Découvrir
206 2.0 hdi
206 2.0 hdi Bonchamp-lès-Laval (53960) 4 450€ Découvrir
Bonnes affaires
Vide maison 8-9 juin
Vide maison 8-9 juin Villiers-Charlemagne (53170) 0€ Découvrir
vide maison
vide maison Houssay (53360) 0€ Découvrir
Vide maison à Izé
Vide maison à Izé Izé (53160) 0€ Découvrir
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé Laval (53000) 300€ Découvrir
Abonnez vous au journal
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Annonces Légales
Mayenne. "La récolte de miel est une catastrophe", cet apiculteur est en difficulté à cause du mauvais temps