Découvrez Le Courrier de la Mayenne en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Laval. Il explose une bouteille sur la tête d'un homme et injurie les policiers venus l'arrêter

Actualités. Pour sa 19e condamnation, mardi 9 avril à Laval, un Réunionnais devra purger 30 mois de prison, dont 18 avec sursis.

Laval. Il explose une bouteille sur la tête d'un homme et injurie les policiers venus l'arrêter
Après avoir éclaté une bouteille sur la tête d'un passant, un automobiliste a écopé de 30 mois de prison, mardi 9 avril à Laval en comparution immédiate.

Dimanche 7 avril, vers 1h du matin, une altercation a éclaté entre un piéton et un automobiliste. Qui a insulté l'autre en premier ? Nul ne le sait. L'automobiliste est sorti de son véhicule, s'est dirigé vers le piéton et lui a assené un coup de bouteille de whisky sur la tête. Une plaie ayant causé une hémorragie marque le crâne de la victime. Les forces de l'ordre ont interpellé l'agresseur à un feu rouge. L'homme, âgé de 42 ans, s'est énervé et a insulté les représentants de l'État : "Va te suicider comme tes collègues" ou encore "La France est un pays d'e****** !" Présentant des signes de l'ivresse, il a été conduit à l'hôpital par les policiers. À nouveau, il a lancé des insultes à destination du personnel hospitalier avant d'être placé en garde à vue. Il a alors été poursuivi pour violence avec usage d'une arme en récidive, refus de se soumettre aux vérifications d'alcoolémie, récidive de conduite en état d'ivresse et outrages à personnes détentrices de l'autorité publique en récidive.

Une lourde peine de prison

Mardi 9 avril, le tribunal de Laval l'a condamné en comparution immédiate à 30 mois de prison, dont 18 assortis d'un sursis probatoire. La peine est lourde, car l'homme est un récidiviste. L'énoncé de son casier judiciaire n'a pas joué en sa faveur devant le juge, lourd de 18 condamnations, essentiellement pour des faits de violence, de rébellions et d'outrages envers les forces de l'ordre.

Si le quadragénaire a reconnu le coup porté, il a nié les invectives proférées à l'encontre des policiers laissant entendre que ceux-ci se seraient mal comportés avec lui. Il a dit n'avoir fait que répondre à des insultes. Le procureur a décrit un personnage qui a du mal à vivre en société, constatant que l'homme venait de sortir de prison il y a tout juste cinq mois : "Il n'a rien à faire avec nous." L'avocat de la défense a réclamé l'indulgence pour son client : selon lui, il y aurait méprise sur l'identité du conducteur qui ne serait pas son client.

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Petites Annonces
Immobilier
T1 accès direct plage St-Marc sur mer (44)
T1 accès direct plage St-Marc sur mer (44) Saint-Nazaire (44600) 360€ Découvrir
Maison centre ville Evron avec un beau terrain
Maison centre ville Evron avec un beau terrain Evron (53600) 210 000€ Découvrir
Maison Pays Basque
Maison Pays Basque Bassussarry (64200) 800€ Découvrir
Location studio
Location studio La Baule-Escoublac (44500) 450€ Découvrir
Automobile
Camping-car Bavaria
Camping-car Bavaria Grazay (53440) 31 000€ Découvrir
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL Saint-Pierre-sur-Erve (53270) 17 000€ Découvrir
206 2.0 hdi
206 2.0 hdi Bonchamp-lès-Laval (53960) 4 450€ Découvrir
Voiturette
Voiturette Laval (53000) 12 000€ Découvrir
Bonnes affaires
Vide maison à Izé
Vide maison à Izé Izé (53160) 0€ Découvrir
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé Laval (53000) 300€ Découvrir
Chambre à coucher
Chambre à coucher Le Genest-Saint-Isle (53940) 350€ Découvrir
Table ronde +chaises
Table ronde +chaises Château-Gontier-sur-Mayenne (53200) 200€ Découvrir
Abonnez vous au journal
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Annonces Légales
Laval. Il explose une bouteille sur la tête d'un homme et injurie les policiers venus l'arrêter