Découvrez Le Courrier de la Mayenne en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

En Mayenne. Colère des agriculteurs : dix visages, dix raisons de manifester

Agriculture. Dix agriculteurs mayennais livrent les raisons qui les poussent à se rassembler et manifester pour offrir un avenir meilleur au monde de l'agriculture française.

En Mayenne. Colère des agriculteurs : dix visages, dix raisons de manifester
Florian Lefeuvre, 26 ans, producteur laitier : "Je fais partie des passionnés de ce métier mais si ça continue dans ce sens, ça va progressivement me dégoûter. Nous sommes tous accablés par les nombreux contrôles. Nous devons faire appel à des partenaires pour nous aider à obtenir les subventions : c'est également un coût supplémentaire pour nous. Finalement, c'est ridicule ce que nous gagnons par rapport au temps passé à travailler. " - Célia Masselin

Producteurs laitier, éleveurs, exploitants… Dix agriculteurs mayennais prennent la parole.

Fabien Rabineau, 41 ans, vaches laitières et poulets. - Pierre Hardon

"Je travaille tout seul, 7j/7, 70 heures par semaine et je ne gagne que 1 500 euros par mois. Ces conditions de travail sont décourageantes pour les jeunes qui veulent s'installer. Je n'envisage pourtant pas de quitter le métier."

Michel Moullé, retraité de 68 ans, viande bovine. - Lancelot Dartigeas

"C'est un peu une revanche pour moi car j'estime qu'on a mal payé mes produits. Je me pose des questions sur ce que mangeront mes petits-enfants à l'avenir. Ils savent ce qu'est un bon produit. Je crains qu'un jour, ils n'aient plus le choix et je suis ému."

Jean-François Ramel, exploitant lait et volailles.  - Célia Masselin

"Je suis exploitant agricole depuis 35 ans. Aujourd'hui, on nous impose beaucoup de normes dont nous n'avons pas besoin. Il faut arrêter de nous fliquer tout le temps. Il faut supprimer la plupart des charges administratives que l'on a."

Pascal Aubry, 55 ans, éleveur de porcs. - Lancelot Dartigeas

"Je veux plus défendre l'agriculture que mon cas personnel. Si on croit que nos actions ne vont pas aboutir, on reste chez nous. Que l'État se méfie, fin février il y a le Salon de l'agriculture et cet été les Jeux olympiques. On veut défendre notre bifteck."

Enzo Curtat, 21 ans, fils d'exploitant laitier.  - Lancelot Dartigeas

"On se fait défoncer au niveau des mesures. Les lois qui sont votées en France ne sont pas respectées. Ce que je vois pour le futur : il ne restera que des grosses structures dépendantes du libre-échange et peu d'agriculteurs qui survivront. Avec mes parents, on n'est pas les plus malheureux. Nos actions sont symboliques mais montrent que nous sommes là."

Lefebvre Christophe, 56 ans, exploitant lait et céréales.  - Célia Masselin

"Moi qui suis éleveur depuis 35 ans à Montenay, je suis inquiet pour les jeunes qui nous remplaceront, il faut qu'ils puissent aussi vivre de leur métier. Je cherche quelqu'un pour me remplacer : je travaille 60 heures par semaine."

Xavier Barries, 40 ans, lait, volailles et viandes.  - Célia Masselin

"Je ne quitterai pas ce métier qui est le mien car je suis avant tout passionné par ce que je fais. Nous devons rémunérer nos produits à leur juste valeur. Nous avons besoin de moins de charges administratives sur nos exploitations."

Julien Duplaine, 38 ans, céréales, élevage, lait.  - Naomie Jourand

"Il n'y a aucune transparence, nous n'avons pas de vision de l'avenir. Il faudrait que le gouvernement évite d'exporter des produits d'autres pays car nos produits pâtissent de cette concurrence déloyale. Les normes devraient être européennes."

Valéry Beucher, agriculteur en bio. - Lancelot Dartigeas

"Quand on parle de pérennité et de transmissions aux générations futures, il faut que ce soit viable. J'arrive encore à en vivre mais on se doit d'être vigilant et d'avertir les jeunes. Le montant des aides reste le même alors que les charges ont augmenté."

Galerie photos
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Petites Annonces
Immobilier
Maison en prêt vendeur
Maison en prêt vendeur Bessé-sur-Braye (72310) 350€ Découvrir
A louer charmante maison centre-ville bonchamp-les-laval
A louer charmante maison centre-ville bonchamp-les-laval Bonchamp-lès-Laval (53960) 950€ Découvrir
5 mn MAYENNE - Maison récente Spécial INVESTISSEURS
5 mn MAYENNE - Maison récente Spécial INVESTISSEURS Mayenne (53100) 115 000€ Découvrir
Appt T2
Appt T2 Laval (53000) 85 700€ Découvrir
Automobile
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL Saint-Pierre-sur-Erve (53270) 17 000€ Découvrir
206 2.0 hdi
206 2.0 hdi Bonchamp-lès-Laval (53960) 4 450€ Découvrir
Voiturette
Voiturette Laval (53000) 12 000€ Découvrir
Renault Megane 3 GT 165 cv
Renault Megane 3 GT 165 cv Laval (53000) 9 900€ Découvrir
Bonnes affaires
Chambre à coucher
Chambre à coucher Le Genest-Saint-Isle (53940) 400€ Découvrir
Table ronde +chaises
Table ronde +chaises Château-Gontier-sur-Mayenne (53200) 200€ Découvrir
Argile
Argile Lassay-les-Châteaux (53110) 0€ Découvrir
Canapé et fauteuils
Canapé et fauteuils Laval (53000) 50€ Découvrir
Abonnez vous au journal
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Annonces Légales
En Mayenne. Colère des agriculteurs : dix visages, dix raisons de manifester