Découvrez Le Courrier de la Mayenne en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

L'invité de la semaine. Florian Bercault, maire de Laval : « Le reflet d'une dangereuse fatigue démocratique »

Actualités. Violences urbaines, aéroport de Nantes, dessertes en gare de Laval, régulations des urgences, grève du Samu... Florian Bercault, maire de Laval, revient sur ces derniers jours qui ont fait l'actualité.

L'invité de la semaine. Florian Bercault, maire de Laval : « Le reflet d'une dangereuse fatigue démocratique »
Florian Bercault, maire de Laval. - Thomas Blond

Vous avez été reçu à l'Élysée, ce mardi, avec les autres maires des communes touchées par les violences urbaines. Qu'en avez-vous retenu ?

Les élus avaient beaucoup de choses à dire. On vit tous le même état de choc. Le président de la République a été à l'écoute, il a commencé à ébaucher des réponses larges : il a demandé aux préfets une analyse à chaud et à froid pour répondre à ces problèmes, et il nous a donné rendez-vous à la fin de l'été. Les retours seront territorialisés. Des dotations exceptionnelles ont été annoncées pour tout ce qui est voirie et bâtiments communaux, tout comme des négociations avec les assurances en vue de l'indemnisation des commerçants. Un texte permettra d'accélérer la reconstruction des bâtiments.

Vous êtes-vous personnellement adressé à Emmanuel Macron ?

Je suis allé le voir à la fin. Je lui ai dit de ne pas oublier tout ce qui va bien, que la journée il se passe des choses formidables dans ces quartiers. Le maintien de l'ordre reste la priorité de ces prochains jours. Ensuite, on pensera à l'après.

Vous avez pris la parole, lundi devant l'hôtel de ville, aux côtés de nombreux élus. Quel est votre ressenti après ces faits de violences ?

J'ai exprimé mon soutien aux maires victimes de violences, ceux de L'Hay-les-Roses et de Saint-Brévin, et à ceux qui ont démissionné. C'est le reflet d'une certaine dangereuse fatigue démocratique au moment où l'on a besoin d'une société engagée et d'engagement. L'insécurité dans les quartiers, c'est une injustice supplémentaire que l'on fait vivre aux habitants. J'ai aussi exprimé mon soutien à la famille de Nahel, nous avons confiance en la justice.

De par vos fonctions d'élu, vous êtes-vous senti personnellement en danger ?

Quand on voit ces déchaînements de violence, on y pense. Il faut relativiser : à Laval je pense que le danger n'était pas imminent. Mais effectivement, on y pense. Quand je rentre le soir à la maison je me dis : qui est la prochaine cible ?

Pourquoi avoir signé, avec d'autres élus de la région, la lettre ouverte à Emmanuel Macron concernant l'aéroport de Nantes Atlantique ?

Par solidarité avec les maires qui se sont mobilisés et sont davantage touchés. Il s'agissait aussi de sensibiliser le président de la République sur le besoin de moyens pour les mobilités en Mayenne, comme des bonnes dessertes TER et TGV en gare de Laval, et la nécessité d'un accompagnement fort de la Région et de l'État quant à la plateforme rail-route. Le rail reste un outil puissant de décarbonation. Il faut l'unanimité politique à ce sujet-là. La mobilité est un défi qui demande des moyens financiers importants.

Urgences régulées, grève au Samu... Comment analysez-vous la situation ?

J'ai fait voter, en conseil de surveillance de l'hôpital, un vœu de principe condamnant la fermeture des urgences la nuit à Laval. En Mayenne, les conseils de surveillance des hôpitaux semblent unanimes pour dire que ce n'est pas là-dessus que l'on veut bâtir l'avenir. On pensait avoir touché le fond avec la crise sanitaire, mais on continue un peu de sombrer. Il s'agit d'interpeller le ministre de la Santé et d'assurer de mon plein soutien tous les professionnels de santé hospitaliers et la médecine de ville qui souffre aussi.

Il y a des motifs d'espoir pour inverser la tendance : l'arrivée d'internes au CH de Laval, la rénovation des bâtiments qui permet une meilleure qualité d'accueil, et puis, plus tard, la rénovation totale des urgences. Je veux garder ce verre à moitié plein même si je reste inquiet pour la population. J'ai peur de l'accident qui, malheureusement, n'est pas traité à temps.

Laval vient d'obtenir la labellisation Territoire zéro chômeur. En quoi est-ce une satisfaction ?

Nous sommes le seul dossier à avoir été labellisé sur cette cession. Plus qu'une satisfaction, c'est le sentiment de faire œuvre utile car on va permettre à des personnes très éloignées de l'emploi d'obtenir, du jour au lendemain, cette sécurité essentielle d'avoir un emploi. C'est la plus belle innovation sociale imaginée par la France ces dix dernières années. Nous allons montrer que l'expérimentation fonctionne sur les territoires.

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Petites Annonces
Immobilier
T1 accès direct plage St-Marc sur mer (44)
T1 accès direct plage St-Marc sur mer (44) Saint-Nazaire (44600) 360€ Découvrir
Maison centre ville Evron avec un beau terrain
Maison centre ville Evron avec un beau terrain Evron (53600) 210 000€ Découvrir
Maison Pays Basque
Maison Pays Basque Bassussarry (64200) 800€ Découvrir
Location studio
Location studio La Baule-Escoublac (44500) 450€ Découvrir
Automobile
Vends Citroen C3
Vends Citroen C3 Soulgé-sur-Ouette (53210) 8 000€ Découvrir
Camping-car Bavaria
Camping-car Bavaria Grazay (53440) 31 000€ Découvrir
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL Saint-Pierre-sur-Erve (53270) 17 000€ Découvrir
206 2.0 hdi
206 2.0 hdi Bonchamp-lès-Laval (53960) 4 450€ Découvrir
Bonnes affaires
Vide maison 8-9 juin
Vide maison 8-9 juin Villiers-Charlemagne (53170) 0€ Découvrir
vide maison
vide maison Houssay (53360) 0€ Découvrir
Vide maison à Izé
Vide maison à Izé Izé (53160) 0€ Découvrir
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé Laval (53000) 300€ Découvrir
Abonnez vous au journal
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Annonces Légales
L'invité de la semaine. Florian Bercault, maire de Laval : « Le reflet d'une dangereuse fatigue démocratique »