Découvrez Le Courrier de la Mayenne en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Laval. Chapuis, nouvel entraîneur des U19 du Stade lavallois : « J’ai envie de durer à Laval »

Laval. Après Poitiers et QRM, Sébastien Chapuis, 26 ans, intègre le Stade lavallois. Il sera en charge des U19 Nationaux. Jeune entraîneur investi et plein d’idées, il souhaite durer.

Laval. Chapuis, nouvel entraîneur des U19 du Stade lavallois : « J’ai envie de durer à Laval »
Sébastien Chapuis est le nouvel entraîneur du Stade lavallois.

Avant de jouer son premier match aux Gandonnières face à Bordeaux ce mercredi 18 décembre 2019 à 15h30, Sébastien Chapuis est encore invaincu avec les Tango. Une victoire 5-2 à Tours dans un match fou et une autre en coupe Gambardella, face à l'entente Viellevigne-La Planche (0-5).

C’est votre première année au niveau National, que ressentez-vous ?

Je suis fier. J’ai grandi à Tours, je connais la résonance du Stade lavallois. J’ai beaucoup travaillé pour en arriver là. On m’a accordé beaucoup de confiance. J’ai envie de durer.

Vous êtes arrivé il y a un peu plus deux semaines, qu’est-ce qui change par rapport à Quevilly-Rouen, votre ancien club ?

Ça ne change pas mon quotidien. A part que j’ai un bureau désormais. Je travaille beaucoup. L’investissement des jeunes est énorme. Je ne conçois pas de donner le minimum. Mon discours ne serait pas cohérent. Surtout, on fonctionne en staff avec les autres entraîneurs. Les séances U17 et U19 sont communes. J’apprends à connaître le club. Le week-end dernier, je suis allé voir les U12 et les U16.

Je ne pouvais pas refuser cette opportunité

Quitter un club en cours de saison, c’est difficile ?

Je ne suis pas parti parce que c’était difficile (ndr : 7e sur 12). Je ne pouvais pas refuser cette opportunité. Un meilleur niveau et un niveau professionnel au-dessus. Je suis en CDI. Je suis parti en bons termes et je remercie le club de Quevilly-Rouen.

Vous êtes aussi connu pour vos passages dans les médias ...

Je suis passionné par le football anglais. Je tenais un petit blog et Canal + m’a contacté. J’ai commencé comme chroniqueur permanent dans “The specialists“. Je faisais des pastilles tactiques. Ensuite, j’ai participé à “Data room“ et “91e minute“. En ce moment, je suis dans l’émission “King of the day. Je réalise des focus sur des joueurs du championnat anglais.

Pour tout faire, il faut s’organiser...

C’est un vrai défi. La tactique, c’est un puits sans fond. Il y a toujours une meilleure séquence pour montrer un aspect du jeu. L’émission me demande beaucoup de préparation ainsi qu’un déplacement sur Paris le samedi. Je m’organise pour tout faire. Le club connaît mes engagements, il n’y a pas de choix à faire. Mon métier reste entraîneur.

Les médias plus l’analyse des adversaires dont vous avez été en charge à Quevilly-Rouen, à quel point utilisez-vous la vidéo ?

C’est un outil d’entraînement. Toutes les séances sont filmées et utilisées dans le but de faire progresser les joueurs. Mais ce n’est pas la finalité.

Vous reprenez une équipe en cours de saison...

Avec un premier match de folie à Tours (ndr : victoire 2-5 après avoir été mené 2-1 et réduit à 9). J’ai dit de suite aux joueurs qu’il n’y aurait pas de révolution. L’équipe tourne bien, il n’y a pas de raison de changer. Je vais apporter ma vision. Chaque entraîneur en a une.  Pour les joueurs, c’est un nouvel éducateur. J’ai vu les matchs face à Concarneau et Rennes. Sébastien Desmazeau (ndr : l’ancien entraîneur désormais en charge de la N3) fait jouer ses équipes avec beaucoup d’intensité. J’ai une appétence pour l’animation défensive. Nous sommes complémentaires.

Vous connaissiez Sébastien Desmazeau...

Depuis 2015. J’étais son adjoint en N3 à Poitiers. C’est plus simple, ça aide. Mais il faut quand même faire de bonnes séances.

Comment s’est passée votre arrivée au Stade lavallois ?

J’avais postulé pour le poste U17 en août dernier. J’étais dans les deux derniers. J’ai rencontré Jean Costa. Je n’ai pas été retenu mais je suis un jeune entraîneur, j’étais content. Quand le poste s’est libéré, c’est allé assez vite. J’ai démissionné de Quevilly-Rouen et je suis venu à Laval.

Avez-vous des objectifs de carrière ?

Je souhaite rester avec les jeunes. Etape par étape. Le niveau U19 National se rapproche des Seniors. Je veux aller le plus loin possible.

À lire aussi

À lire aussi

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Petites Annonces
Immobilier
Maison centre ville Evron avec un beau terrain
Maison centre ville Evron avec un beau terrain Evron (53600) 210 000€ Découvrir
Maison Pays Basque
Maison Pays Basque Bassussarry (64200) 800€ Découvrir
Location studio
Location studio La Baule-Escoublac (44500) 450€ Découvrir
Maison en prêt vendeur
Maison en prêt vendeur Bessé-sur-Braye (72310) 350€ Découvrir
Automobile
Scooter Yamaha Cygnus X 125 cm3
Scooter Yamaha Cygnus X 125 cm3 Laval (53000) 650€ Découvrir
Camping-car Bavaria
Camping-car Bavaria Grazay (53440) 31 000€ Découvrir
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL Saint-Pierre-sur-Erve (53270) 17 000€ Découvrir
206 2.0 hdi
206 2.0 hdi Bonchamp-lès-Laval (53960) 4 450€ Découvrir
Bonnes affaires
Vide maison à Izé
Vide maison à Izé Izé (53160) 0€ Découvrir
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé Laval (53000) 300€ Découvrir
Chambre à coucher
Chambre à coucher Le Genest-Saint-Isle (53940) 380€ Découvrir
Table ronde +chaises
Table ronde +chaises Château-Gontier-sur-Mayenne (53200) 200€ Découvrir
Abonnez vous au journal
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Annonces Légales
Laval. Chapuis, nouvel entraîneur des U19 du Stade lavallois : « J’ai envie de durer à Laval »