Découvrez Le Courrier de la Mayenne en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Albert se souvient. Albert Grudet raconte l'Algérie devant 97 terminales

Communes. Invité par Laurence Colineaux Marsac, enseignante d'histoire géographie, Albert Grudé a raconté l'Algérie devant des terminales.

Albert se souvient. Albert Grudet raconte l'Algérie devant 97 terminales
Laurence Colineaux-Marsac et Albert Grudé devant les 97 terminales. - Dylan SINGAMY

Le jeudi 23 mai 2024, Albert Grudet est venu au lycée Raoul Vadepied à la demande de Laurence Colineaux-Marsac pour donner son témoignage pendant une heure trente sur la guerre d'Algérie. "Cette année, les élèves de terminale sont allés visiter le camp des Milles à Aix-en-Provence, ils ont travaillé sur le STO et c'était l'occasion de clôturer correctement ce projet mémoriel", mené par les enseignants d'histoire. Pour elle, et avec la récente remise de drapeaux au lycée Raoul Vadepied, tout tombe à pic. "Il y a cette envie de transmettre un message de paix, c'est une chance inouïe et c'est très rare !"

"Je demandais à ma mère pourquoi j'avais un papa en carton"

Albert Grudet est né le 17 décembre 1939, il a donc quatre-vingt-quatre ans et est actuellement président de l'amicale des anciens AFN et autres conflits de Sainte-Gemmes-le-Robert. Cet homme, c'est la troisième génération à avoir fait une guerre ; son grand-père, né le 21 août 1878, a été mobilisé à 36 ans le 4 août 1914 pour être démobilisé en 1919. Le père d'Albert, lui, né en 1914, a été mobilisé en 1939 et a été fait prisonnier en 1940 avant d'être libéré par les Américains. Il n'a rencontré son père qu'à l'âge de 5 ans et demi : "J'avais des copains avec qui je jouais, je demandais à ma mère pourquoi j'avais un papa en carton [...] quand un papa n'est pas là pour vous faire des câlins, ça manque", a-t-il dit aux terminales avec la voix tremblotante.

Albert rêvait de la Nouvelle-Calédonie

Albert, appelé pour son service militaire le 6 janvier 1960, a toujours rêvé de la Nouvelle-Calédonie. Finalement, il sera envoyé dès le 9 en Algérie, éloigné de sa famille pendant 26 mois. "C'est le facteur qui m'a donné ma feuille d'affectation, je n'étais pas touché, j'étais déterminé et sûr d'aller en Algérie, on savait où on mettait les pieds", a-t-il dit aux terminales en pensant à ses copains morts en Algérie : René Foulon, Robert Mézière, Paul Chapron et tant d'autres.

"On pouvait avoir les pétoches"

Ces missions étaient les suivantes : maintien d'ordre, patrouille de jour comme de nuit, fouille de sacs, d'hommes. "Je n'ai rien vécu de spécial, mais on n'était pas très à l'aise et on pouvait avoir les pétoches quand on passait dans des rues bombardées." Durant son service, Albert passera dans des camps militaires et notamment le premier régiment de Spahis algérien où il apprendra à piloter des blindés.

Un temps d'échange en 3 parties

Après avoir raconté ses nombreuses anecdotes et surtout l'embuscade dans laquelle il a été pris dans la nuit du 20 au 21 février 1961, Albert Grudet a répondu aux questions des élèves parmi lesquelles "Pour ou contre l'indépendance ?". Il répondit : "Je n'étais pas contre, au contraire, les Algériens souhaitaient leur indépendance c'était tout à fait leur devoir, tout comme la Tunisie et le Maroc avaient eu la leur."

Une conclusion porteuse d'espoir

De retour en France depuis, Albert Grudet est marié à une femme qu'il a connue à l'école, et administrateur au conseil départemental de l'UD. Marié depuis 60 ans, il ne regrette rien."J'essaie de transmettre ce que j'ai appris, je n'ai aucun regret d'avoir été en Algérie, j'en suis même fier, je reviens les mains propres car je ne me suis jamais servi de mon arme."

Pour conclure, Albert Grudet a voulu dire "aimez-vous, peu importe votre couleur de peau. Ce fut impressionnant. J'ai eu l'occasion de m'exprimer une fois à un pupitre pour une sépulture. Je suis content d'être à côté de vous".

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Petites Annonces
Immobilier
maison sur sous sol a vendre
maison sur sous sol a vendre Loiron-Ruillé (53320) 165 000€ Découvrir
T1 accès direct plage St-Marc sur mer (44)
T1 accès direct plage St-Marc sur mer (44) Saint-Nazaire (44600) 360€ Découvrir
Maison centre ville Evron avec un beau terrain
Maison centre ville Evron avec un beau terrain Evron (53600) 210 000€ Découvrir
Maison Pays Basque
Maison Pays Basque Bassussarry (64200) 800€ Découvrir
Automobile
Camping-car Bavaria
Camping-car Bavaria Grazay (53440) 31 000€ Découvrir
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL Saint-Pierre-sur-Erve (53270) 17 000€ Découvrir
206 2.0 hdi
206 2.0 hdi Bonchamp-lès-Laval (53960) 4 450€ Découvrir
Voiturette
Voiturette Laval (53000) 12 000€ Découvrir
Bonnes affaires
Vide maison 8-9 juin
Vide maison 8-9 juin Villiers-Charlemagne (53170) 0€ Découvrir
vide maison
vide maison Houssay (53360) 0€ Découvrir
Vide maison à Izé
Vide maison à Izé Izé (53160) 0€ Découvrir
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé Laval (53000) 300€ Découvrir
Abonnez vous au journal
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Annonces Légales
Albert se souvient. Albert Grudet raconte l'Algérie devant 97 terminales