Découvrez Le Courrier de la Mayenne en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Evron. "40 euros en plus, ce n'est pas assez !" : les syndicats de Bel demandent une revalorisation des salaires

Actualités. L'intersyndicale s'est réunie devant l'usine de Bel, à Évron, mardi 13 février. Ils demandent que la revalorisation des salaires soit revue et augmentée.

Evron. "40 euros en plus, ce n'est pas assez !" : les syndicats de Bel demandent une revalorisation des salaires
Christophe Richter, délégué syndical CGT à Évron et des salariés présents mardi 13 février devant l'usine de Bel, à Évron.

Peu avant 11h mardi 13 février, des dizaines de syndicats et salariés étaient déjà devant les barrières de l'entreprise Bel, située à Évron. Ils font grève afin de dénoncer une revalorisation insuffisante de leurs salaires. "On nous propose 2,7 % en plus avec aucun avantage à côté. Cela représente environ 40 euros net sur un salaire, ce n'est pas assez ! Nous voulons une augmentation d'au moins 5 %", gronde Christophe Richter, délégué syndical CGT à Évron.

Inflation à 2,5 %

Si l'année précédente un accord avait été signé pour une revalorisation à 4,6 %, cette hausse était tout de même insuffisante selon eux. "Sur 640 salariés, le plus faible revenu est à 1919 euros brut, soit 152 euros de plus que le minimum en France. Nous sommes face à une smicardisation des salaires. L'inflation annoncée est de 2,5 %, les gens ne peuvent pas vivre avec si peu de moyens. Tout a augmenté : les charges, la nourriture, l'essence. Il y a quinze ans, les gens venaient travailler à Bel pour le salaire mais, aujourd'hui, nous sommes une des entreprises qui augmentent le moins les salariés. Même Yoplait a signé pour une augmentation de 6 % !", ajoute Yeslil Mevlut, également syndicat.

Une grève illimitée

Si ce mardi l'intersyndicale a prévu de se rassembler jusqu'à 15h, la grève est illimitée. "Nous sommes réunis pour faire pression, la direction doit entendre notre colère. On retourne au siège pour les négociations mercredi et jeudi. On ne compte pas bloquer mais il va y avoir du monde. C'est la première fois dans l'histoire que les quatre syndicats CFDT, CGT, FO et CFE-CGC se rassemblent", poursuit Christophe.

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Petites Annonces
Immobilier
Maison centre ville Evron avec un beau terrain
Maison centre ville Evron avec un beau terrain Evron (53600) 210 000€ Découvrir
Maison Pays Basque
Maison Pays Basque Bassussarry (64200) 800€ Découvrir
Location studio
Location studio La Baule-Escoublac (44500) 450€ Découvrir
Maison en prêt vendeur
Maison en prêt vendeur Bessé-sur-Braye (72310) 350€ Découvrir
Automobile
Scooter Yamaha Cygnus X 125 cm3
Scooter Yamaha Cygnus X 125 cm3 Laval (53000) 650€ Découvrir
Camping-car Bavaria
Camping-car Bavaria Grazay (53440) 31 000€ Découvrir
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL Saint-Pierre-sur-Erve (53270) 17 000€ Découvrir
206 2.0 hdi
206 2.0 hdi Bonchamp-lès-Laval (53960) 4 450€ Découvrir
Bonnes affaires
Vide maison à Izé
Vide maison à Izé Izé (53160) 0€ Découvrir
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé Laval (53000) 300€ Découvrir
Chambre à coucher
Chambre à coucher Le Genest-Saint-Isle (53940) 380€ Découvrir
Table ronde +chaises
Table ronde +chaises Château-Gontier-sur-Mayenne (53200) 200€ Découvrir
Abonnez vous au journal
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Annonces Légales
Evron. "40 euros en plus, ce n'est pas assez !" : les syndicats de Bel demandent une revalorisation des salaires