Découvrez Le Courrier de la Mayenne en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Tourisme en Mayenne : 57 % d'annulation de réservation

Coronavirus. Les vacances de Pâques sont bien là, et avec elles le soleil, mais le tourisme est interdit. Un coup dur pour les professionnels du secteur.

Tourisme en Mayenne : 57 % d'annulation de réservation
Au camping d'Ambrières, les réservations pour cet été sont au point mort.

La saison touristique en Mayenne débute généralement le 1er avril. Cette année, avec le confinement, elle est largement compromise.

"Nous avons mené une enquête auprès des professionnels du département. 138 ont répondu, soit un taux de retour de 30 %", indique Joël Balandraud, directeur de Mayenne Tourisme. Parmi eux, 82 % des salariés de l'hôtellerie et la quasi-totalité de ceux de la restauration sont en chômage partiel. 35 embauches ont été annulées ou différées. 
Des reports en masse

Fin mars, après seulement 15 jours de confinement, le chiffre d'affaires de ces professionnels avait déjà baissé de 65 %.

57 % des prestations et séjours en 2020 seraient annulés. Cela monte à 84 % en avril, 52 % en mai et 38 % en juillet et août. Bien qu'il ne représente qu'une faible partie du tourisme en Mayenne, tout l'international a été annulé. À ce jour, 34 % des réservations ont été reportées. Sur les six prochains mois, les professionnels pensent qu'ils auront des réservations très inférieures à la normale." 

Vers un tourisme local ?

Véronique Gamain, gérante du camping le Parc de Vaux à Ambrières-les-Vallées, confirme : "Pour les vacances de printemps, les clients ont été compréhensifs et ont reporté leur séjour dans les 18 prochains mois, plutôt que de l'annuler. Cela nous permet d'encaisser les acomptes. On sait maintenant que les séjours prévus pendant les ponts des 1er et 8 mai seront aussi reportés. Pour l'instant, les quelques réservations du mois de juin et de cet été sont maintenues, mais nous n'avons plus d'appels pour de nouveaux séjours depuis le début du confinement."

Mayenne Tourisme, qui offre ses services en matière de veille informationnelle et juridique, travaille aussi sur la relance. "Un des scénarios, le plus probable, est de se dire qu'il y aura peu d'international partout en France cet été, et peu de transports en commun. On misera donc sur les courtes distances. On oriente nos professionnels sur le local, à l'échelle de la région." La gérante du camping amboriverain ajoute : " On est prêt à accueillir nos clients et je suis persuadée qu'ils resteront en France pour leurs vacances pour soutenir notre profession."

"2020 c'est cuit"

L'espoir est le même au Domaine de Vaulx à la Baconnière qui propose de l'hébergement insolite et des gîtes : "On sait que pour l'année 2020, c'est cuit. Maintenant on espère que les gens consommeront local aussi pour leurs vacances, même pour de petites excursions, cela permettrait de sauver les meubles. Pour cet été, tant qu'on n'a pas de date claire, les gens ne s'engagent pas. Normalement à cette période nous avons plein d'appels et là nous n'avons eu que deux réservations en quatre semaines." 

À Echologia, à Louverné, "on sent que la peur est là. Pour cet été, nous n'avons plus aucune réservation. Sur l'accueil de groupes, on pense que le mois de septembre sera encore plus chargé que d'habitude."

70 % du chiffre d'affaires en Mayenne pour les professionnels du tourisme provient du tourisme d'affaires. Le secteur est donc dépendant du reste de l'économie. Marie-José Oger, de l'hôtel Le Commerce à Vaiges, précise : "Concernant la clientèle d'affaires, on espère qu'elle reviendra l'année prochaine. Pour le reste, c'est une clientèle de passage qui reste une ou deux nuits et ne réserve pas. Donc pas de possibilité de reporter, c'est une perte sèche pour nous. Nous relativisons, nous ne sommes pas les seuls dans cette situation."

"Le repos des héros"

Mayenne Tourisme souhaite aussi s'inscrire dans l'initiative nationale ''Le repos des héros'', qui vise à offrir des séjours aux personnels soignants. "Mais on veut la décliner à notre façon et l'enrichir", indique Joël Balandraud, qui tient à souligner la générosité des prestataires. "Ils savent qu'ils ne vont rien gagner pendant plusieurs mois et malgré cela, ils sont prêts à offrir des séjours."

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Petites Annonces
Immobilier
T1 accès direct plage St-Marc sur mer (44)
T1 accès direct plage St-Marc sur mer (44) Saint-Nazaire (44600) 360€ Découvrir
Maison centre ville Evron avec un beau terrain
Maison centre ville Evron avec un beau terrain Evron (53600) 210 000€ Découvrir
Maison Pays Basque
Maison Pays Basque Bassussarry (64200) 800€ Découvrir
Location studio
Location studio La Baule-Escoublac (44500) 450€ Découvrir
Automobile
Vends Citroen C3
Vends Citroen C3 Soulgé-sur-Ouette (53210) 8 000€ Découvrir
Camping-car Bavaria
Camping-car Bavaria Grazay (53440) 31 000€ Découvrir
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL Saint-Pierre-sur-Erve (53270) 17 000€ Découvrir
206 2.0 hdi
206 2.0 hdi Bonchamp-lès-Laval (53960) 4 450€ Découvrir
Bonnes affaires
vide maison
vide maison Houssay (53360) 0€ Découvrir
Vide maison à Izé
Vide maison à Izé Izé (53160) 0€ Découvrir
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé Laval (53000) 300€ Découvrir
Chambre à coucher
Chambre à coucher Le Genest-Saint-Isle (53940) 350€ Découvrir
Abonnez vous au journal
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Annonces Légales
Tourisme en Mayenne : 57 % d'annulation de réservation