Découvrez Le Courrier de la Mayenne en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Loiron-Ruillé. Loiron : "Ma crainte, c'est d'accoucher sans mon conjoint"

Coronavirus. Anaïs va donner naissance à son deuxième enfant d'ici quelques jours à la maternité de Laval. En cette période de confinement, elle a peur que l'accès se durcisse pour le papa.

Loiron-Ruillé. Loiron : "Ma crainte, c'est d'accoucher sans mon conjoint"
Anaïs va accoucher à la maternité de Laval en avril.

Comme tous les jours depuis près d’une semaine, Anaïs envoie un SMS à ses collègues de la maternité de Laval, en Mayenne. Cette infirmière puéricultrice de 29 ans doit accoucher de son deuxième enfant dans moins d’un mois, « le terme est prévu le 24 avril mais pour des raisons médicales un déclenchement est programmé début avril », précise-t-elle.

Mais en cette période d’épidémie de coronavirus, la jeune femme redoute un nouveau durcissement de l’accès à la maternité. « J’ai peur que mes collègues m’annoncent que les papas ne sont plus autorisés à entrer en salle d’accouchement », explique Anaïs.

Une fin de grossesse déjà bouleversée

Une angoisse qui vient s’ajouter à une fin de grossesse déjà bouleversée par le confinement. « J’ai d’abord dû me faire à l’idée que notre petit garçon de 2 ans et demi ne pourra pas voir son petit frère ou sa petite sœur à la maternité, livre la jeune maman, qui a également vu ses quatre derniers cours de préparation à l’accouchement annulés. Mais ma plus grande crainte, c’est d’accoucher sans mon conjoint Jonathan à mes côtés. Qu’il ne soit pas là pendant mon séjour à la maternité, c’est dur à envisager. »

Une situation déstabilisante pour ce couple de Loiron. « Jonathan essaie de ne pas trop en parler mais c’est dur pour lui aussi. Ce n’est pas pareil pour créer le lien avec le bébé », confie Anaïs qui avance « au jour le jour ». « Si il est autorisé à rentrer, je sais qu’il sera confiné à la maternité avec moi jusqu’à ma sortie. On laissera notre aîné chez mes parents. Dans tous les cas, ce ne sera pas idéal. »

Et après l'accouchement ?

Quant à l’après, Anaïs et Jonathan se posent aussi beaucoup de questions. « Comment se passera le suivi de l’accouchement ? Les premières visites médicales ? », se demande Anaïs, qui sait que les grands-parents, oncles et tantes ne pourront pas voir le bébé dans un premier temps. « Ce sera dur de se retrouver seuls, mais heureusement il y a les vidéos », sourit Anaïs.

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Petites Annonces
Immobilier
T1 accès direct plage St-Marc sur mer (44)
T1 accès direct plage St-Marc sur mer (44) Saint-Nazaire (44600) 360€ Découvrir
Maison centre ville Evron avec un beau terrain
Maison centre ville Evron avec un beau terrain Evron (53600) 210 000€ Découvrir
Maison Pays Basque
Maison Pays Basque Bassussarry (64200) 800€ Découvrir
Location studio
Location studio La Baule-Escoublac (44500) 450€ Découvrir
Automobile
Camping-car Bavaria
Camping-car Bavaria Grazay (53440) 31 000€ Découvrir
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL Saint-Pierre-sur-Erve (53270) 17 000€ Découvrir
206 2.0 hdi
206 2.0 hdi Bonchamp-lès-Laval (53960) 4 450€ Découvrir
Voiturette
Voiturette Laval (53000) 12 000€ Découvrir
Bonnes affaires
Vide maison à Izé
Vide maison à Izé Izé (53160) 0€ Découvrir
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé Laval (53000) 300€ Découvrir
Chambre à coucher
Chambre à coucher Le Genest-Saint-Isle (53940) 350€ Découvrir
Table ronde +chaises
Table ronde +chaises Château-Gontier-sur-Mayenne (53200) 200€ Découvrir
Abonnez vous au journal
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Annonces Légales
Loiron-Ruillé. Loiron : "Ma crainte, c'est d'accoucher sans mon conjoint"