Découvrez Le Courrier de la Mayenne en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Laval. En Mayenne, Julien Tanniou est instituteur « joker »

Actualités. Depuis 12 ans, l'instituteur lavallois Julien Tanniou remplace ses collègues absents. Un poste qui demande de la réactivité.

Laval. En Mayenne, Julien Tanniou est instituteur « joker »
Julien Tanniou est amené à intervenir dans des classes de niveaux différents, des petites sections au 3èmes Segpa.

[caption id="attachment_26846568" align="alignnone" width="800"]Julien Tanniou est amené à intervenir dans des classes 
de niveaux différents, des petites sections au 3èmes Segpa. Julien Tanniou est amené à intervenir dans des classes
de niveaux différents, des petites sections au 3èmes Segpa. (©Le Courrier de la Mayenne)[/caption]

« Je suis titulaire de mon poste de remplaçant. » Présenté comme ça, le statut de Julien Tanniou peut paraître tiré par les cheveux. Sur le papier, la définition de sa profession n’a pourtant rien d’alambiquée. Ce Lavallois âgé de 37 ans est « instituteur remplaçant ».

À lire aussi

L’enseignant a découvert ce rôle de « joker » il y a 12 ans, lui qui a pourtant débuté comme titulaire du côté de Neuillé dans le Maine-et-Loire.

« A la sortie de l’IUFM (instituts universitaires de formation des maîtres), je me suis occupé pendant un an d’une classe de CP-CE1. A la fin de l’année, j’ai demandé ma mutation en Mayenne. Il n’y avait que des postes de direction dans le Nord-Mayenne ou de remplaçants à pourvoir », se rappelle ce Forcéen d’origine.

Un poste qui demande de la « réactivité »

Par la force des choses, Julien Tanniou choisit la deuxième option. « A 24 ans, je ne pensais pas avoir les épaules pour être à la tête d’un établissement », admet-il.

Le jeune instituteur est rattaché à l’école Jean-Guéhenno dans le quartier Saint-Nicolas de Laval (NDLR : école Elisabeth-Badinter aujourd’hui). Il intègre une zone d’intervention localisée (ZIL).

« J’interviens sur Laval et son agglomération.  Je remplace des collègues absents, malades ou en congés maternité. Généralement, ce sont des remplacements assez longs. »

Mais parfois, l’enseignant ne reste qu’un ou deux jours dans une école. « C’est un poste qui demande de la réactivité et de l’adaptation, car on nous envoie sur n’importe quel niveau. Le lundi, je peux très bien me retrouver avec des petites sections et enchaîner le mardi avec des CM2 ou des 3e Segpa. »

Pour suppléer les collègues absents, il existe deux types de remplaçants : ceux qui appartiennent aux zones d’intervention localisées (ZIL) et ceux qui font partie des brigades départementales. Il existe une nuance dans leur champ d’intervention. Les premiers assurent les remplacements de collègues malades ou en congés maternité. Les seconds suppléent les instituteurs qui partent en formation.

Quand il débarque au pied levé, Julien Tanniou prend d’abord le pouls de la classe.

« Durant 30 minutes, les élèves font un petit travail en autonomie pendant que je regarde leur cahier du jour. Je vérifie où ils en sont en maths et en français. Quand le remplaçant est là, c’est une journée de travail, pas de vacances. »

Quand il n’a pas d’enseignants à suppléer, Julien Tanniou revient dans son école de rattachement. « J’attends 9h30. Si je n’ai rien, je donne un coup de main aux collègues, je prends en charge des petits groupes d’élèves. »

« Généralement, nous sommes accueillis avec le sourire »

Mais cette situation est assez rare selon lui, car les remplaçants sont souvent mis à contribution.  « Nous ne sommes pas assez nombreux. Quand arrive janvier, février, il y a des classes qui se retrouvent sans enseignant à cause des arrêts maladie. Généralement, nous sommes accueillis avec le sourire car les instituteurs de l’école n’auront pas à prendre en charge la classe de leur collègue absent », glisse-t-il.

A l’aube de sa 13e rentrée, Julien Tanniou s’apprête à nouveau à jouer les dépanneurs de service. Pour autant, il se demande s’il n’aimerait pas débuter une saison dans la peau d’un titulaire. « J’y pense, mon inspecteur m’y encourage. J’aimerais bien assurer un suivi des élèves, monter des projets », s’interroge-t-il.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Petites Annonces
Immobilier
Maison en prêt vendeur
Maison en prêt vendeur Bessé-sur-Braye (72310) 350€ Découvrir
A louer charmante maison centre-ville bonchamp-les-laval
A louer charmante maison centre-ville bonchamp-les-laval Bonchamp-lès-Laval (53960) 950€ Découvrir
5 mn MAYENNE - Maison récente Spécial INVESTISSEURS
5 mn MAYENNE - Maison récente Spécial INVESTISSEURS Mayenne (53100) 115 000€ Découvrir
Appt T2
Appt T2 Laval (53000) 85 700€ Découvrir
Automobile
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL Saint-Pierre-sur-Erve (53270) 17 000€ Découvrir
206 2.0 hdi
206 2.0 hdi Bonchamp-lès-Laval (53960) 4 450€ Découvrir
Voiturette
Voiturette Laval (53000) 12 000€ Découvrir
Renault Megane 3 GT 165 cv
Renault Megane 3 GT 165 cv Laval (53000) 9 900€ Découvrir
Bonnes affaires
Chambre à coucher
Chambre à coucher Le Genest-Saint-Isle (53940) 400€ Découvrir
Table ronde +chaises
Table ronde +chaises Château-Gontier-sur-Mayenne (53200) 200€ Découvrir
Argile
Argile Lassay-les-Châteaux (53110) 0€ Découvrir
Canapé et fauteuils
Canapé et fauteuils Laval (53000) 50€ Découvrir
Abonnez vous au journal
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Annonces Légales
Laval. En Mayenne, Julien Tanniou est instituteur « joker »