Découvrez Le Courrier de la Mayenne en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Cossé-en-Champagne. Cossé-en-Champagne : ses bovins divaguent depuis 14 ans, l'éleveur condamné

Faits divers. Une centaine de bovins sont en divagation dans un village mayennais, depuis 2005. Les animaux ont à peine assez de nourriture. L'éleveur était jugé à Laval, jeudi 18 juillet.

Cossé-en-Champagne. Cossé-en-Champagne : ses bovins divaguent depuis 14 ans, l'éleveur condamné
Les bovins de Cossé-en-Champagne sont en divagation depuis dix ans.

Dans le petit village de Cossé-en-Champagne, ses bovins se promènent en toute liberté depuis 2005. « C'est une procédure très longue », lance la présidente Ducros.

L'éleveur, âgé de 61 ans, comparait devant le tribunal correctionnel de Laval, jeudi 18 juillet 2019. Le sexagénaire tient cette ferme depuis fin 2004.

« J'avais 130 bêtes. Il doit m'en rester 80 », indique-t-il

Ses animaux sont laissés à l'abandon. Ils manquent de soins, de fourrage. En l'absence de clôture, ils divaguent dans tout le secteur.

Les voisins en ont assez d'avoir des bestiaux, qui viennent manger dans leurs potagers. Une pétition a même été lancée par les riverains fin 2015.

À lire aussi

Les animaux ne sont ni vaccinés, ni identifiés. La prophylaxie, c'est-à-dire l'ensemble des mesures pour éviter les maladies, n'est plus faîte depuis 2013. 

Décharge à ciel ouvert

« Certaines de vos parcelles sont des décharges à ciel ouvert. Vos étables ne sont pas nettoyées. Les vaches ne peuvent pas se coucher, car leur environnement est trop sale. On a retrouvé des cadavres d'animaux », complète la présidente

Les services vétérinaires du département de la Mayenne avaient tenté de trouver une solution à l'amiable. En 2016, son cheptel est réduit de 70 bêtes.  Mais, il met fin au protocole.  « Le marchand me les prenait au tiers de leur valeur », remarque l'éleveur. 

À lire aussi

« Vous êtes dépassés. Il faut arrêter votre exploitation. Je n'ai pas envie que votre viande se retrouve dans mon assiette. Ca m'en ferait devenir végétarienne  », termine la présidente. 

La confiscation des bovins

Le substitut du procureur, Nicolas Cré le Carpentier, demandera  : « la confiscation des bovins et l'interdiction d'en élever durant trois ans ». 

Le tribunal suivra ses réquisitions et y ajoutera 2 400 euros d'amendes. 

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Petites Annonces
Immobilier
Maison centre ville Evron avec un beau terrain
Maison centre ville Evron avec un beau terrain Evron (53600) 210 000€ Découvrir
Maison Pays Basque
Maison Pays Basque Bassussarry (64200) 800€ Découvrir
Location studio
Location studio La Baule-Escoublac (44500) 450€ Découvrir
Maison en prêt vendeur
Maison en prêt vendeur Bessé-sur-Braye (72310) 350€ Découvrir
Automobile
Camping-car Bavaria
Camping-car Bavaria Grazay (53440) 31 000€ Découvrir
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL Saint-Pierre-sur-Erve (53270) 17 000€ Découvrir
206 2.0 hdi
206 2.0 hdi Bonchamp-lès-Laval (53960) 4 450€ Découvrir
Voiturette
Voiturette Laval (53000) 12 000€ Découvrir
Bonnes affaires
Vide maison à Izé
Vide maison à Izé Izé (53160) 0€ Découvrir
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé Laval (53000) 300€ Découvrir
Chambre à coucher
Chambre à coucher Le Genest-Saint-Isle (53940) 380€ Découvrir
Table ronde +chaises
Table ronde +chaises Château-Gontier-sur-Mayenne (53200) 200€ Découvrir
Abonnez vous au journal
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Annonces Légales
Cossé-en-Champagne. Cossé-en-Champagne : ses bovins divaguent depuis 14 ans, l'éleveur condamné