Meslay : Antoine Djikpa cherche les héritiers des personnes volées par les Nazis

00h00 - 13 octobre 2017 - par B.E
Meslay : Antoine Djikpa cherche les héritiers des personnes volées par les Nazis
Antoine Djikpa présent lors de la restitution du Degas aux héritiers des propriétaires spoliés pendant la seconde guerre mondiale.

Président des généalogistes de France, Antoine Djikpa sera à Meslay-du-Maine samedi pour une conférence sur son métier et la recherche des héritiers des biens spoliés durant la guerre 39-45.

Le généaologiste Antoine Djikpa revient à Meslay-du-Maine ce samedi pour une conférence sur son métier et la recherche des héritiers et propriétaires d'œuvre d'art spoliés durant la Seconde Guerre mondiale. « Je viens d'abord parler de la généalogie successorale qui est mon cœur de métier », explique cet homme de 43 ans qui a été élevé à Meslay-du-Maine chez ses grands-parents maternels avant de partir à Angers puis à Paris.

Un Degas restitué aux ayants droits en 2016

Directeur des recherches d'héritiers dans un cabinet parisien, il est devenu en 2014 président de la Fédération nationale des généalogistes de France. L'organisation professionnelle a signé en 2015 un partenariat avec le ministère de la Culture pour retrouver les ayants droits des propriétaires d'œuvres d'art spoliés durant la Seconde Guerre mondiale.

En mai 2016, la fédération avait permis la restitution d'un dessin de Degas à la famille de Maurice Dreyfus. « Pour 2018, nous avons de nombreux dossiers en vue. Certains sont plus compliqués que celui du Degas », explique-t-il.

Conférence sur la généalogie organisée par l'association Histoire et mémoire de Meslay, samedi 14 octobre à 16h, Espace Meslinois. 

 

Plus de détails dans le Courrier de la Mayenne du 12 octobre 2017.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire