Agriculture : trente éleveurs reprennent l'atelier de découpe d'Ernée

08h59 - 07 mai 2019 - par M.F
Agriculture : trente éleveurs reprennent l'atelier de découpe d'Ernée
Yannick Vallée, Sébastien Richomme et Fabrice Sinan d’Ecla 53, en compagnie de Nicolas Boisramé et Alban Bodinier du Bistronomique à Laval, clients.

Trente éleveurs bovins se sont associés pour fournir en circuit court collectivités, restaurateurs et grande distribution. Pour y parvenir, ils ont repris un atelier de découpe à Ernée.

En 2016, le Département a demandé que l’origine de la viande servie dans les cantines soit exclusivement française, et pour moitié mayennaise. Trente éleveurs bovins, répartis sur l’ensemble du territoire mayennais et représentant toutes les races à viande, ont saisi l’opportunité pour valoriser leur production auprès des restaurants de collectivités.

Ecouler l'intégralité des carcasses

Fournir en circuit court, sans intermédiaire, la seule restauration collective n’était pas viable, et un éleveur ne peut pas fonctionner tout seul : « Prenons pour exemple une cuisine centrale qui produit 100 000 repas par mois pour les établissements scolaires et les maisons de retraite. Elle va consommer 75 kg de viande bovine pour quinze jours, c’est-à-dire l’équivalent de trois carcasses en bourguignon. Mais que faire du reste de la carcasse pour l’éleveur ? », illustre Yannick Vallée. Les éleveurs ont donc démarché les professionnels de la restauration pour fournir les morceaux dits nobles aux restaurateurs, puis à la grande distribution.

Après quelques formations et études de marché, les 30 éleveurs ont transformé début 2018 leur association, Ecla 53, en SARL. Ils ont créé deux marques : Eleveurs de Mayenne à destination des professionnels de la restauration, et Cœur de Mayenne pour la grande distribution.

Mise en route le 15 mai

Ecla 53 a décidé de maîtriser l’ensemble de la chaîne, y compris la découpe qui était dans un premier temps sous-traitée. L’entreprise vient de racheter l’atelier de découpe d’Ernée, l’ex-Normandie Viandes, fermé depuis l’été 2017. Un commercial, une responsable qualité et un boucher ont été recrutés. Le laboratoire, qui a reçu ses agréments, y compris pour la viande hachée, vient tout juste d'être inauguré. L’ensemble sera mis en route le 15 mai.

Lire l'intégralité de cet article dans Le Courrier de la Mayenne du 2 mai 2019.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
1 commentaires
  1. Championnat

    Bravo et encore bravo ,je vous souhaite une excellente réussite pour votre projet

    Signaler le commentaire

Envoyer un commentaire