Découvrez Le Courrier de la Mayenne en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Laval. Tentative de meurtre dans un appartement France Terre d'asile : verdict aujourd'hui !

Actualités. Le juge s'occupe, pour cette dernière affaire d'assises de Mayenne, d'une tentative de meurtre remontant à 2020, à Laval : après le rappel des faits et les expertises, place au verdict ce vendredi 24 novembre.

Laval. Tentative de meurtre dans un appartement France Terre d'asile : verdict aujourd'hui !
Le procès jugé aux assises de la Mayenne oppose deux colocataires d'un logement France Terre d'Asile. Le verdict est attendu vendredi 24 novembre.

Le 25 janvier 2020, un homme a été poignardé au 65 de la rue Sainte-Catherine, à Laval.

Le différend oppose un Soudanais, l'accusé, à un Afghan, la victime, dans un appartement mis à leur disposition par l'Association France Terre d'Asile. Ce soir-là, l'accusé est incommodé par la conversation téléphonique de son colocataire.

Ils se retrouvent à l'extérieur pour s'expliquer

Les deux hommes se retrouvent à l'extérieur et le Soudanais va porter deux coups avec un couteau de cuisine : l'un au bras et le second, beaucoup plus grave, dans la région de l'abdomen. La victime se réfugie alors dans la cage d'escalier du 71 de la même rue, en retenant ses viscères qui s'échappent de son corps.

Deux témoins vont voir la scène de leur fenêtre et, lorsque l'un d'entre eux intercepte l'auteur des actes, ce dernier est en train de poursuivre sa victime avec le couteau. Il s'exprime dans un dialecte arabe que comprend le témoin, qui rapporte qu'il lui dit par deux fois : "Je vais le tuer, je vais le tuer !"

La victime a fui les talibans

Après les rapports du médecin légiste et du directeur d'enquête, les experts psychologues vont dresser le portrait des deux antagonistes.

La victime a fui l'Afghanistan. Après le décès de ses parents, l'homme est recueilli par son oncle qui va en profiter pour le spolier des terres de ses parents. Il travaille pour lui jusqu'au jour où ce dernier lui demande de rejoindre les talibans. Il s'enfuit et arrive en France en 2016, en ayant suivi les chemins tracés par les "passeurs". Il n'a jamais fait d'études, mais finit par trouver un emploi en 2019. Les traumatismes physiques et psychologiques l'ont depuis éloigné de la vie qu'il commençait à reconstruire. Il déclare : "Mentalement, je ne suis pas vivant."

Le discernement de l'accusé en jeu

Le rapport psychologique concernant l'accusé est beaucoup plus long et laisse entrevoir la question d'une éventuelle altération de son discernement. Lui aussi a fui son pays d'origine. Il est issu d'une famille polygame et avait 30 frères et sœurs. Impossible de connaître sa vraie situation familiale.

Est-il réellement marié et père de trois enfants ? Toujours est-il qu'il n'a plus aucune relation avec ses proches depuis qu'il est arrivé en France. Il est passé par la Libye puis par l'Italie, où on lui conseille de partir pour la France afin d'obtenir des "papiers". L'homme semble éteint, absent ou ailleurs, comme le dira l'expert, qui poursuit en décrivant un accusé "au potentiel intellectuel limité." Le soir des faits, il avait consommé de l'alcool, lui qui ne buvait jamais.

Interrogé par le Président, à l'aide d'un traducteur arabe, le mis en cause ne peut nier les coups de couteau mais réfute les déclarations des témoins et, surtout, affirme que c'est la victime qui l'a frappé la première. Ce serait, selon lui, l'Afghan qui lui aurait demandé de sortir pour s'expliquer en se saisissant de deux couteaux de cuisine. Un peu plus tôt dans l'après-midi, l'agressé a donné une version contraire. Ce sera le deuxième point à éclaircir lors de la deuxième journée du procès qui s'est ouverte ce vendredi 24 novembre, à 9h.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Petites Annonces
Immobilier
Maison en prêt vendeur
Maison en prêt vendeur Bessé-sur-Braye (72310) 350€ Découvrir
A louer charmante maison centre-ville bonchamp-les-laval
A louer charmante maison centre-ville bonchamp-les-laval Bonchamp-lès-Laval (53960) 950€ Découvrir
5 mn MAYENNE - Maison récente Spécial INVESTISSEURS
5 mn MAYENNE - Maison récente Spécial INVESTISSEURS Mayenne (53100) 115 000€ Découvrir
Appt T2
Appt T2 Laval (53000) 85 700€ Découvrir
Automobile
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL Saint-Pierre-sur-Erve (53270) 17 000€ Découvrir
206 2.0 hdi
206 2.0 hdi Bonchamp-lès-Laval (53960) 4 450€ Découvrir
Voiturette
Voiturette Laval (53000) 12 000€ Découvrir
Renault Megane 3 GT 165 cv
Renault Megane 3 GT 165 cv Laval (53000) 9 900€ Découvrir
Bonnes affaires
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé Laval (53000) 300€ Découvrir
Chambre à coucher
Chambre à coucher Le Genest-Saint-Isle (53940) 400€ Découvrir
Table ronde +chaises
Table ronde +chaises Château-Gontier-sur-Mayenne (53200) 200€ Découvrir
Argile
Argile Lassay-les-Châteaux (53110) 0€ Découvrir
Abonnez vous au journal
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Annonces Légales
Laval. Tentative de meurtre dans un appartement France Terre d'asile : verdict aujourd'hui !