Découvrez Le Courrier de la Mayenne en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Baisse du prix de la viande bovine : le coup de gueule de deux éleveurs en Mayenne

Société. Depuis le début de la crise, le prix payé aux éleveurs de viande bovine baisse. Dans le même temps, la consommation a augmenté dans les foyers. Le coup de gueule de deux Mayennais.

Baisse du prix de la viande bovine : le coup de gueule de deux éleveurs en Mayenne
Les éleveurs de viande bovine sont invités à ne pas vendre leurs bêtes si le prix d’achat ne couvre pas le coût de production.

Selon Interbev, l’interprofession qui rassemble les acteurs de la filière viande bovine, les chiffres d’affaires des grandes et moyennes surfaces ont bondi entre mars 2019 et mars 2020 : + 14 % pour le rayon frais boucherie, + 35 % pour la viande hachée fraîche et + 65 % pour la viande hachée surgelée.

Avant, les prix étaient déjà catastrophiques

Cette viande est majoritairement française. Dans le même temps, les prix payés aux éleveurs ont baissé.

« Moins 11 centimes, par rapport à il y a un mois, souligne Yannick Vallée, représentant viande bovine à la FDSEA de la Mayenne. Déjà que les prix étaient catastrophiques ! »

Les industriels mettent en avant la fermeture des restaurants et des cantines. « Une partie de la consommation s’est reportée », rappelle Yannick Vallée. « Et quand la consommation des particuliers n’est pas là, les industriels nous disent que c’est la loi de l’offre et de la demande et baissent les prix aussi, souligne de son côté Vincent Noël, représentant viande bovine des JA 53. Sans compter que les prix payés par le consommateur n’ont pas baissé. »

« Il faut qu'on arrête de brader nos animaux »

Trop, c’est trop. Les deux syndicats en appellent aux éleveurs : « Il faut qu’on arrête de brader nos animaux », poursuit l’agriculteur installé à Beaulieu-sur-Oudon.

« Les industriels ne doivent pas profiter du Covid pour baisser les prix. C’est vraiment un monde de requins. Ils en profitent pour dire que tout va mal. Quand on est en guerre, il faut se serrer les coudes. La crise sanitaire est déjà douloureuse. Economiquement, c’est une catastrophe. Donnez-nous les moyens de vivre ! », enchaîne de son côté Yannick Vallée.

Sans créer la pénurie, les éleveurs espèrent ainsi faire remonter les cours. Mais ils savent pertinemment que les industriels gagnent du temps. « Ces moins 11 centimes, on va les traîner en mai et juin. Il va falloir attendre septembre pour les récupérer », déplore l’agriculteur de Cossé-le-Vivien, rompu à la mécanique.

« Dans cinq ans, des gens pourraient crever de faim »

Et cela creuse encore la différence entre le prix d’achat et le coût de production. De quoi faire craindre le pire dans quelques années à Yannick Vallée.

« 50 % du cheptel de viande est détenu par des gens de plus de 55 ans. Dans ces conditions financières, personne ne reprendra ces fermes. Et la crise qu’on vit actuellement dans le sanitaire, dans cinq ans, au train où on va, on pourrait la vivre dans l’alimentaire. Des gens pourraient crever de faim si les frontières venaient à être fermées. »

« Si on veut maintenir le bocage, il faut de l’élevage, note aussi Vincent Noël. Plus largement, c’est toute la filière agroalimentaire qui pâtira de la disparition de l’élevage. »

À lire aussi

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Petites Annonces
Immobilier
T1 accès direct plage St-Marc sur mer (44)
T1 accès direct plage St-Marc sur mer (44) Saint-Nazaire (44600) 360€ Découvrir
Maison centre ville Evron avec un beau terrain
Maison centre ville Evron avec un beau terrain Evron (53600) 210 000€ Découvrir
Maison Pays Basque
Maison Pays Basque Bassussarry (64200) 800€ Découvrir
Location studio
Location studio La Baule-Escoublac (44500) 450€ Découvrir
Automobile
Vends Citroen C3
Vends Citroen C3 Soulgé-sur-Ouette (53210) 8 000€ Découvrir
Camping-car Bavaria
Camping-car Bavaria Grazay (53440) 31 000€ Découvrir
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL
Golf 7 Carat BVA 150 cv ETHANOL Saint-Pierre-sur-Erve (53270) 17 000€ Découvrir
206 2.0 hdi
206 2.0 hdi Bonchamp-lès-Laval (53960) 4 450€ Découvrir
Bonnes affaires
Vide maison 8-9 juin
Vide maison 8-9 juin Villiers-Charlemagne (53170) 0€ Découvrir
vide maison
vide maison Houssay (53360) 0€ Découvrir
Vide maison à Izé
Vide maison à Izé Izé (53160) 0€ Découvrir
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé Laval (53000) 300€ Découvrir
Abonnez vous au journal
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Annonces Légales
Baisse du prix de la viande bovine : le coup de gueule de deux éleveurs en Mayenne