Découvrez Le Courrier de la Mayenne en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Laval. Ballée : une protection trop rapprochée

Actualités. Le classement en site protégé du Logis de Linières contrarie les projets des propriétaires.

Laval. Ballée : une protection trop rapprochée
Julien Ostini, devant une partie du château du Logis de Linières.

Un château protégé mais pas encore préservé. Lors de l’acquisition de ce bien exceptionnel en 2015, le jeune couple ne s’imaginait pas rencontrer autant de difficultés pour préserver ce monument historique.

En cause un arrêté du ministère de la Culture du 26 janvier 2017, instaurant la protection de l’ensemble du château. Julien Ostini s’est senti encouragé dans son projet culturel, lancé depuis 2015. Seulement, un an après, la situation n’a jamais évolué. « Lorsqu’on vous dit que vous devez absolument faire des travaux sur le toit pour mettre le château au sec, vous le faites sans hésiter. Mais l’eau n’a jamais cessé de couler. »

« C’est comme si je vivais emprisonné chez moi »

Désemparé le couple est dans l’incompréhension totale. En effet, la Direction régionale des Affaires culturelles (Drac) n’a plus l’air de l’encourager dans son projet. « Il n’y a pas d’écoute, on nous vend quelque chose et derrière rien n’est fait. Imaginez aujourd’hui, je n’ai toujours pas mon dossier d’inscription, alors que je l’ai réclamé plusieurs fois. » Le projet du couple était de réaliser une aventure humaine où les travaux seraient réalisés par des bénévoles venus de toute la France.

Mais la Drac aurait informé le couple des expertises obligatoires avant chaque travaux où rien ne peut être fait sans un dossier complet. « On est d’accord sur le principe car on reconnaît l’importance d’être protégé, mais rien ne bouge. C’est quand même pas croyable de laisser le château dans cet état. L’hiver dernier, ils nous ont empêchés de mettre des fenêtres afin de bien isoler le château. Résultat, l’intérieur avait la même température que l’extérieur. » Certains travaux ont déjà été réalisés sur d’autres parties à leurs frais. Sans cette initiative le premier bâtiment  (photo) serait en ruines.

La suite de cet article dans votre dernière édition du Courrier de la Mayenne

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Petites Annonces
Immobilier
Appt T2
Appt T2 Laval (53000) 85 700€ Découvrir
Maison à la campagne
Maison à la campagne Saint-Calais-du-Désert (53140) 55 000€ Découvrir
Libre le 01/09/23 La Chapelle anthenaise
Libre le 01/09/23 La Chapelle anthenaise La Chapelle-Anthenaise (53950) 550€ Découvrir
appartement
appartement Laval (53000) 55 000€ Découvrir
Automobile
Voiturette
Voiturette Mayenne (53100) 12 000€ Découvrir
Vends C3 diesel
Vends C3 diesel Laval (53000) 10 200€ Découvrir
Peugeot 2008
Peugeot 2008 Laval (53000) 10 000€ Découvrir
Audi A4 150 cv
Audi A4 150 cv Bonchamp-lès-Laval (53960) 21 500€ Découvrir
Bonnes affaires
Jeux de société
Jeux de société Montigné-le-Brillant (53970) 5€ Découvrir
Jeux de société
Jeux de société Montigné-le-Brillant (53970) 10€ Découvrir
Tracteur tondeuse
Tracteur tondeuse Saint-Mars-sur-la-Futaie (53220) 1 400€ Découvrir
Service à poissons
Service à poissons Bonchamp-lès-Laval (53960) 15€ Découvrir
Abonnez vous au journal
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Annonces Légales
Laval. Ballée : une protection trop rapprochée