Entretien. Sa pétition pour interdire les animaux sauvages dans les cirques à Mayenne devient virale

06h00 - 17 mai 2019 - par D.M
Entretien. Sa pétition pour interdire les animaux sauvages dans les cirques à Mayenne devient virale
C'est à l'occasion de la venue du cirque Zavatta que Solenne Treins a décidé de lancer sa pétition contre les animaux sauvages dans les cirques. - © Le Courrier de la Mayenne

Solenne Treins, 34 ans, habite Mayenne. Lors de la venue du cirque Zavatta, elle a décidé de lancer une pétition pour réclamer l’interdiction d’animaux sauvages dans les cirques. Entretien.

Le 27 avril, Solenne Treins a lancé une pétition pour demander l'interdiction des animaux sauvages dans les cirques. Depuis, son action est devenue virale, elle a récolté pas moins de 22 000 signatures. 

Comment vous est venue l’idée de lancer cette pétition ?

J‘habite Mayenne, juste derrière le Grand Nord donc juste à côté des cirques quand ils s’installent. J’avais envoyé un courrier à la mairie l’année dernière déjà, mais qui est resté sans réponse.

Il y a quelque temps, le cirque Zavatta est venu s’installer. J’ai alors eu l’idée de cette pétition pour avoir plus de poids. 

L'objectif : lutter contre l'installation de cirques qui ont des animaux sauvages sur la ville de Mayenne, et à plus grande échelle si possible. Ces animaux ont le droit d’avoir un autre destin que celui d’être enfermés dans une cage et transportés toute l’année pour être mis en scène et nous amuser.

Quels moyens peut-on mettre en place ?

Il n'est pas possible pour le maire d’interdire l’installation de cirques avec animaux sur sa commune, puisqu’aucune loi ne l’interdit pour le moment. 

En revanche, il peut signer une lettre de vœu symbolique pour prendre position localement et encourager le gouvernement français à en faire de même, via l’adoption d’une réglementation nationale.

Code animal est d’ailleurs en discussion avec le gouvernement à ce sujet par le biais de groupes de travail. Suite à leur campagne, en collaboration avec la Fondation 30 millions d’amis, 354 villes ont déjà pris position, j’aimerais que Mayenne en fasse de même.

Que comptez-vous faire ?

J’ai donc envoyé un courrier en recommandé le 10 mai au maire Michel Angot, lui demandant de s’engager avec en copie la pétition, les articles de presse et une demande d’entretien dans les jours à venir. S’il signe cette lettre, ça peut déjà être un grand pas en avant.

Si certaines associations spécialisées ou autre souhaitent m’accompagner dans cette démarche, qu’elles n’hésitent pas à me contacter par l’intermédiaire de ma page Facebook. Plus on est nombreux, mieux c’est !

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire