Les étangs de Launay-Villiers, cibles des cormorans

08h00 - 17 mars 2019 - par L.Q
Les étangs de Launay-Villiers, cibles des cormorans
Michel Bigot, pisciculteur, exploite les trois étangs de Launay-Villiers.

A Launay-Villiers, les cormorans pêchent. Le pisciculteur gérant les trois étangs de la commune en a assez.

« C’est du vandalisme organisé par l’Etat », ne décolère pas Michel Bigot. Le pisciculteur exploite les trois étangs de Launay-Villiers, soit 17 hectares d’étendue d’eau. Depuis neuf ans, il y déverse des alevins de gardons, carpes et brochets. Malheureusement, ses récoltes sont de plus en plus maigres. « On obtient 120 kg de poissons à l’hectare quand nous pourrions en obtenir 500 kg/hectare », ajoute Michel Bigot.

Ce manque à gagner, estimé à 200 000 euros chaque année, est dû à la présence de cormorans. « Ces oiseaux peuvent manger jusqu’à 600 g », précise le pisciculteur.

Si Michel Bigot est en colère contre l’Etat, c’est à cause de la protection du cormoran. « L’Europe l’a déclassé en 2009. Il est toujours protégé en France », se désole-t-il. Gérard Dennetière, voisin de l’étang de l’ancien moulin, le confirme : « Ils peuvent être entre 100 et 200 cormorans à pêcher sur cet étang. »

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire