En Mayenne, on forme des réfugiés pour lutter contre la pénurie de main d'œuvre

09h00 - 08 janvier 2019 - par G.P
En Mayenne, on forme des réfugiés pour lutter contre la pénurie de main d'œuvre
Une douzaine de candidats âgés de 25 à 40 ans ont été retenus pour suivre une formation de 400 heures dans les locaux de l’Afpa à Laval. - © Illustration.

Pour répondre à la pénurie de main d'œuvre dans le secteur du bâtiment, plusieurs réfugiés suivent une formation.

Comment remédier à la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur du bâtiment ? Alors que les entreprises peinent à recruter à cause du faible taux de chômage en Mayenne (6 %), une initiative est actuellement testée dans le département : la formation de réfugiés aux métiers du bâtiment.

A la base de cette idée, on retrouve la préfecture de la Mayenne et la fédération française du bâtiment (FFB). « L’objectif est de répondre à une pénurie de main-d’œuvre. On ne trouve pas en Mayenne de gens pour répondre aux multiples offres d’emploi proposées », souligne la fédération française du bâtiment (FFB).

Plus d'informations dans votre dernière édition du Courrier de la Mayenne.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire