Découvrez Le Courrier de la Mayenne en illimité pour 1€ seulement Découvrir les offres

Laval. Le ras-le-bol des gens de robe

Actualités. Trop c'est trop... ou pas assez, ce n'est pas assez ! Les avocats de la Mayenne ont affiché leur mécontentement la semaine dernière. Tous les dossiers (sauf urgences) ont été renvoyés.

Laval. Le ras-le-bol des gens de robe

Avocats en grève". C'est ce qu'on pouvait lire sur la robe des hommes des lois, vendredi 4 octobre. Même si les audiences dites "d'urgence" étaient assurées, les avocats ont protesté leur mécontentement, suivant ainsi le ras-le-bol national de la profession. « On veut interdire le cumul des professions d'avocat et de parlementaire, commence l'ex-bâtonnier Doreau. Je ne vois pas en quoi dérange cette double activité. A ce que je sache, ce n'est pas un avocat qui a semé le trouble  au gouvernement cette année. Alors pourquoi nous stigmatiser ? », ajoute l'avocat en colère. « Toutes les actions de groupes vont être déléguées aux associations de consommateurs, au détriment des avocats. On souhaite aussi leur enlever les  interventions lors de plan de sauvegarde de l'emploi », s'insurge Emmanuel Doreau, qui ne comprend pas pourquoi un avocat ne pourrait plus plaider lors de licenciements massifs. « Idem pour les cessions de société civiles immobilières, qui seraient désormais réservées aux notaires. » Une autre mesure qui hérisse le poil des gens de robe  : l'assimilation possible de l'avocat à son client en cas de fraude fiscale. « En gros, si votre client cache de l'argent, on pourra dire : "Maître, vous le saviez, vous êtes complice". Mais où est le respect du secret ? » expliquent les avocats du barreau de Laval, qui n'en reviennent toujours pas. « Nous sommes victimes du lobbying des associations de défense du consommateur, des notaires et des experts comptables », accuse maître Doreau. Le portefeuille des avocats est également dans le mal. Avec une aide juridictionnelle (sorte de fonds de paiement, pour les justiciables sans ressource) en perpétuelle baisse, certains avocats n'arrivent plus à joindre les deux bouts. « Dans un dossier de stupéfiants, qui va nous prendre entre 20 et 24 heures de travail minimum, nous sommes payé 2,20 euros de l'heure. Comment voulez-vous qu'à ce prix nous assurions une défense convenable à tous nos clients ? », questionne maître Nicolas Dirickx. En Mayenne, certains cabinets sont en liquidations judiciaire. « Alors qu'il existe des avocats d'affaire qui gagnent plus que très bien leur vie. Il faut arrêter de creuser le fossé ! », conclue Emmanuel Doreau.     
 Julien Moreau

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Petites Annonces
Immobilier
maison sur sous sol a vendre
maison sur sous sol a vendre Loiron-Ruillé (53320) 165 000€ Découvrir
T1 accès direct plage St-Marc sur mer (44)
T1 accès direct plage St-Marc sur mer (44) Saint-Nazaire (44600) 360€ Découvrir
Maison centre ville Evron avec un beau terrain
Maison centre ville Evron avec un beau terrain Evron (53600) 210 000€ Découvrir
Maison Pays Basque
Maison Pays Basque Bassussarry (64200) 800€ Découvrir
Automobile
Vends DS3
Vends DS3 Mayenne (53100) 7 000€ Découvrir
Vends Citroën C2 1,4i Virginméga
Vends Citroën C2 1,4i Virginméga Laval (53000) 3 000€ Découvrir
MOBIL-HOME OCCASION
MOBIL-HOME OCCASION Dragey-Ronthon (50530) 18 000€ Découvrir
Vends Citroen C3
Vends Citroen C3 Soulgé-sur-Ouette (53210) 7 100€ Découvrir
Bonnes affaires
Vide maison 8-9 juin
Vide maison 8-9 juin Villiers-Charlemagne (53170) 0€ Découvrir
vide maison
vide maison Houssay (53360) 0€ Découvrir
Vide maison à Izé
Vide maison à Izé Izé (53160) 0€ Découvrir
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé
Salle à manger 9 pièces, couleur beige rosé Laval (53000) 300€ Découvrir
Abonnez vous au journal
Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Annonces Légales
Laval. Le ras-le-bol des gens de robe