Laval : que va devenir l'ancienne STMP

12h36 - 01 novembre 2017 - par L.K
Laval : que va devenir l'ancienne STMP
L'ancienne STMP et le Point-du-Jour deviendront un espace mêlant commerces et logements.

La question revient chaque année à l'atelier de la cité de Thévalles-Saint-Pierre-le-Potier. Que va devenir l'ancien site de la STMP, route de Tours ? Eléments de réponse.

Aujourd'hui, au bord de la route de Tours, l'endroit est devenu la zone commerciale du Point-du-Jour. Mais il y a quelques années, c'est l'entreprise STMP, Société de transformation de matière plastique, qui se trouvait là. Dans le quartier de Thévalles, le devenir de ce bâtiment désormais vide interroge les riverains, qui n'hésitent pas à le faire savoir année après année aux Ateliers de la cité.

La preuve : le dossier est revenu de nouveau lors de la réunion de jeudi 19 octobre. Premier adjoint, mais également chargé de l'urbanisme, c'est Xavier Dubourg qui a pris la parole pour répondre aux habitants. « Le Point-du-Jour appartient à Laval Agglomération », indique-t-il. Seul l'ancien immeuble de la galerie est encore une propriété privée. Le terrain a été passé au peigne fin du Plan local d'urbanisme intercommunal (PLUI), « ce qui donne un cadrage général. Nous souhaitons y voir de la mixité, avec des logements, des commerces et des traversées piétonnes ».

Jusqu'à 270 logements

Le réaménagement de cette zone se ferait en lien avec le renouvellement urbain du quartier Saint-Nicolas. La zone commerces et services se trouverait au bord de l'avenue de Tours. Sur les côtés et en fond de terrain, sont prévus, selon le PLUI, des logements, avec des commerces en rez-de-chaussée, ainsi que d'autres bâtiments qui accueilleraient des logements et/ou des activités. L'impasse des Blardières serait réaménagée, tandis que, perpendiculairement à cette dernière, un mail sera réalisé. La Ville prévoit jusqu'à 270 logements neufs dans ce secteur. « Reste à trouver l'opérateur pour l'aménager , reprend Xavier Dubourg. Le Point-du-Jour est au cœur de nos opérations pour la ville. »

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire