Bienvenue à l'hôtel : les hôtes d'Averton ravis de leur prestation

08h00 - 06 août 2017 - par D.A
Bienvenue à l'hôtel : les hôtes d'Averton ravis de leur prestation
Antonio et Graziella Tale ne sont pas déçus de leur participation à l'émission Bienvenue à l'hôtel, sur TF1.

Graziella et Antonio sont propriétaires de l'auberge Le Saint-Roch à Averton. Ils ont participé à l'émission Bienvenue à l'hôtel. Contents de leur prestation, ils ne regrettent rien.

Dans notre édition du 22 juin dernier, nous vous informions que deux hôteliers mayennais d'Averton participaient à l'émission Bienvenue à l'hôtel, diffusée sur TF1. Après avoir été déprogrammée une première fois au début du mois de juillet, l'émission est passée du lundi 24 au vendredi 28 juillet. Graziella et Antonio Tale, deux Italiens qui tiennent l'auberge Le Saint-Roch, se sont placés à la troisième place de la compétition avec la note de 6 sur 10.

Même si ce score étonne plus d'un client de l'auberge, le couple d'italiens n'était pas loin du duo arrivé à la deuxième place avec la note de 6,2 sur 10. Les premiers ont reçu 6,7 sur 10.

« Mais de toute façon, on ne faisait pas l'émission pour gagner », explique Antonio, quelques jours après la diffusion de Bienvenue à l'hôtel.

Une bonne publicité

Avec cette participation à l'émission de TF1, Antonio et Graziella espèrent se faire connaître davantage, « c'est une bonne publicité », avoue le père de famille.

Et une publicité qui semble déjà porter ses fruits puisque le couple enregistre des réservations supplémentaires pour l'hôtel au mois d'août. « Après on verra bien sur le long terme, on ne sait pas ce que l'avenir nous réserve. On a de très bons retours. Sur Internet ou on nous téléphone pour nous féliciter. On a reçu beaucoup de mails de gens qui disent qu'ils vont venir ici. Il y a même une femme qui va faire 300 km pour passer quelques jours ici », se réjouit l'Italien qui a toujours baigné dans le domaine de l'hôtellerie.

Réactions des concurrents lors de leur visite chez Graziella et Antonio.

 

Plus d'informations dans Le Courrier de la Mayenne du jeudi 3 août.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire