Départementales à Meslay du Maine : Les centristes Pierre Cormier et Chantal Gandon entrent en lice

09h35 - 25 février 2015
Départementales à Meslay du Maine :   Les centristes Pierre Cormier et Chantal Gandon entrent en lice
De gauche à droite, Sandra Lebreton 40 ans, Pierre Cormier 23 ans, Chantal Gandon 61 ans, et Pierre Le Griffon 49 ans.

Et un, et deux, et trois binômes seront face à face à l'occasion des élections départementales de mars prochain sur le nouveau canton de Meslay-du-Maine.

C'est le binôme Norbert Bouvet/Julie Jan soutenu par la majorité départementale UDI-UMP qui s'est déclaré le premier. Puis ce fut autour de Jacques Fourgeaud et Colette Debieu, candidats du Front de gauche de se déclarer. Et surprise en ce début de semaine, un troisième binôme formé de Pierre Cormier et Chantal Gandon, tous les deux membres de l'UDI, s'est déclaré. Ce troisième binôme, soutenu par Gérard Lochu, conseiller général sortant de Meslay-du-Maine, laisse apparaître une entente bien fragile entre les dirigeants de l'UDI et de l'UMP en Mayenne.

Union fragile entre l'UMP et l'UDI ?

`«La candidature UMP du sortant Norbert Bouvet, élu depuis 1982, est éloignée de la volonté de renouvellement exprimé par les concitoyens. Les compétences du département ont changé. Un regard neuf est indispensable », explique Pierre Cormier, qui affirme avoir le soutien de sa famille politique(UDI) pour cette candidature. «Nous soutenons le projet de la majorité sortante mais pas son candidat sur le canton. Ce dernier a constitué son équipe en contradiction avec l'accord UMP/UDI. De plus, le bilan qu'il porte est lourd de reproches et d'imperfections. Il est donc logique qu'une alternative centriste soit proposée », affirme encore Pierre Cormier. Chantal et moi-même sommes sur le canton de Meslay-du-Maine. Depuis notre naissance, Pierre et moi, nous sommes sur le canton de Meslay et nous y avons différents engagements associatifs et sportifs sur ce dernier», indique Chantal Gandon qui veut défendre les idées et les valeurs de la famille centriste sur son canton. .

Par leur candidature, tous les deux, avec leurs suppléants, entendent mettre l’accent sur plusieurs priorités. « L’accès au travail et à la santé pour chacun. Permettre le vieillissement à domicile en renforçant le service à la personne. Lutter contre le décrochage scolaire et en faveur des dispositifs d’accompagnement et de retour à l’emploi . Améliorer nos liaisons routières. Développer le potentiel touristique par l’attractivité des centres-bourgs. Agir pour votre environnement », disent-ils en promettant de rejoindre la majorité majorité départementale s'ils sont élus.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire