Caen - Laval (1-2) : ces Lavallois font plaisir à voir jouer

00h00 - 12 février 2004 - par C.G

Le Stade lavallois tient enfin sa première victoire à l'extérieur. Les Mayennais n'ont pas fait les choses à moitié puisqu'ils sont allés s'imposer 1-2 sur le terrain de Caen. Les joueurs d'Alex Dupont ont réalisé une belle première mi-temps. En seconde période, ils ont su préserver leur avantage, parfois de façon maladroite, quelques fois avec de la chance mais toujours grâce à leur générosité. 1ère : Le Caennais Cédric Hengbart s'infiltre côté droit et repique vers le but de Guéguen. Il décoche alors une frappe violente à 10 mètres des buts lavallois. Guéguen, bien sur ses appuis, repousse des deux poings le ballon en corner. Il s'agit sans conteste de l'arrêt du match et probablement même d'un tournant décisif dans cette partie. De quoi donner en tout cas pleine confiance à Guéguen.8e (0-1) : Du milieu de terrain, Mauricio part seul en suivant la ligne de touche côté gauche. Il effectue un grand pont sur Aziz Ben Askar, puis centre au second poteau. Dramane Coulibaly est à la réception et conclut par un but le travail phénoménal de son compère en attaque. 20e : Guéguen s'interpose sur un coup-franc bien travaillé de Anthony Deroin. Mais la trajectoire n'est pas assez vicieuse pour inquiéter outre mesure le gardien lavallois. 23e (1-1) : Sébastien Mazure profite d'une incompréhension entre Néva et Ferron pour s'infiltrer dans l'axe central et égaliser d'une frappe sur laquelle Guéguen ne peut pas grand chose. Après ce but, les défenseurs centraux mayennais s'expliquent pour tenter de remédier à ce genre d'erreur. Une bonne attitude professionnelle.27e : La patte gauche de Vincent Bernadet oblige Elana à une belle envolée. Le coup-franc tiré des 25 mètres était cadré. 28e (1-2) : Sur une mauvaise relance normande, les Lavallois récupèrent rapidement le ballon. Ils exploitent idéalement cette faiblesse. Coulibaly dans la surface de réparation adresse un centre en retrait pour Bernardet côté gauche, lequel ne se pose aucune question. Il catapulte des 15 mètres la balle sous la barre transversale du gardien caennais. 36e : Mickaël Buzaré est à deux doigts de tromper son propre gardien qui se débarrasse du ballon encombrant par une claquette peu académique mais efficace. 54e : Guéguen réalise un arrêt réflexe du bout des pieds sur une frappe puissante de Rankovic, l'attaquant normand qui fut le plus problématique pour les défenseurs mayennais. 63e : Mazure tente une frappe lointaine mais sans danger pour Laval, nettement dominé dans le jeu en début de cette seconde période. 67e : Mauricio se montre maladroit sur une frappe déclenchée dans la surface de réparation. 71e : Mauricio profite d'une balle de contre pour filer au but. Il veut adresser le ballon à Coulibaly démarqué, mais sa passe est trop molle. 89e : La dernière occasion franche de ce match est caennaise. La frappe de Bakour est interceptée par Ferron qui voit le cuir rebondir sur ses deux tibias pareil à une boule de flipper sur deux buzzers. Les équipesCaen : Elana, Suares, Ben Askar, Deroin, Bakour, Mazure, Sarr (puis Jovicic 78e), Eudeline (puis Watier 78v), Hengbart, Clément, Rankovic (puis Lemaître 75e). Ent. : Patrick Remy. Laval : Guéguen, Buzaré, Ferron, Néva, Bernardet, Gomis, Simon (puis Devineau 76e), Queiros, Ba (puis Nattes 92e), Coulibaly (puis Custovic 78e), Mauricio. Ent. : Alex Dupont.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire