A Mayenne, le service de réadaptation cardiaque de l'hôpital s'agrandit

14h18 - 12 juin 2019 - par L.C
A Mayenne, le service de réadaptation cardiaque de l'hôpital s'agrandit
En blouses blanches, l’équipe de réadaptation cardiaque de l'hôpital, à gauche, Noëlle Guibé, présidente du club Cœur et santé.

Depuis le 24 avril, le CHNM a doublé de volume sa capacité d’accueil dans le service de réadaptation cardiaque, spécialisé dans l’accompagnement des personnes ayant eu une pathologie cardiaque.

Le service de soins de suite et de réadaptation, spécialisé en affections cardiovasculaires, est ouvert depuis octobre 2014. Depuis le 24 avril, il a doublé sa capacité d’accueil, passant de huit à seize places, en faisant le plus grand du département.
Ce service accompagne les personnes ayant eu un problème cardiaque, « de type infarctus, angine de poitrine, insuffisance cardiaque... », indique Isabelle Moumen, médecin en réadaptation cardiaque.

Un programme de sept semaines

L’équipe, composée de onze personnes, accompagne le patient sur un programme de sept semaines. « Nous proposons une partie activité physique, avec vélos et tapis roulants, ainsi qu’une partie gymnastique », ajoute Isabelle Moumen. Dans la salle d’activités physiques, les patients disposent désormais de cinq vélos, trois tapis de course et un vélo bras, contre trois vélos et deux tapis auparavant. « Avant, on conseillait à quelqu’un qui a eu un infarctus et qui a mal au dos de ne pas bouger. En réalité, il faut absolument ! Mais il faut bien le faire. »

En plus des activités physiques, un thérapeute, un tabacologue et une diététicienne accompagnent le patient autour d’ateliers.  « On apprend par exemple à connaître sa pathologie, à bien la gérer, à savoir à quoi correspond tel ou tel médicament, à reconnaître les signes cliniques d’alerte (douleurs thoraciques, essoufflement, prise de poids...). Nous proposons également des ateliers de relaxation, de lutte contre le tabagisme ou encore sur les gestes qui sauvent en cas d’arrêt cardiaque. La famille du patient peut également en profiter », ajoute Isabelle Moumen

Le club Cœur et santé pour poursuivre les efforts

Après avoir suivi ce programme, les patients peuvent, s’ils le souhaitent, intégrer le club Cœur et santé de Mayenne qui travaille en partenariat avec l’hôpital et qui a accès à plusieurs salles. « On organise des séances de renforcement musculaire avec accès aux vélos et aux tapis, ainsi que du ping-pong au sein de l’hôpital. En prime, nous organisons également des marches à l’extérieur et les adhérents s’arrangent et se motivent entre eux pour faire des activités sportives de leur côté », indique Noëlle Guibé, présidente du club

Les places sont insuffisantes

« En France, les places pour ce type de service sont insuffisantes. Idem dans les Pays de la Loire, où il nous en faudrait le double. Certains patients ne sont pris en charge qu’un an après », regrette Abdel Moumen, chef du service de cardiologie et chef de pôle. À l’hôpital de Mayenne, pour bénéficier de ce service, il faut compter plusieurs mois d’attente.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire