En Mayenne, Juin vert contre le cancer du col de l’utérus

08h00 - 11 juin 2019 - par L.Q
En Mayenne, Juin vert contre le cancer du col de l’utérus
Bernadette Perrot.

Après ceux du sein et du colon, le cancer du col de l'utérus est aujourd'hui dépisté systématiquement. Durant un mois, celui de Juin vert, prévention et information sur ce cancer seront diffusées.

Il tue 1 000 personnes par an « soit trois personnes par jour », précise Bernadette Perrot, présidente de la Ligue contre le cancer en Mayenne. Le cancer du col de l’utérus est évitable. Depuis février 2019, il est le 3e cancer pour lequel le dépistage est systématique. « Toute femme entre 25 et 65 ans sera invitée à faire un frottis tous les trois ans », se réjouit la présidente.

A l’occasion de la première édition du mois de “Juin vert”, Bernadette Perrot appelle toutes les jeunes filles de 11 à 19 ans à se faire vacciner. « La France a mis au point ce vaccin. Dans les pays développés, 70 % des femmes sont vaccinées. En France, nous n’en sommes qu’à 19 % », déplore-t-elle. 

La France en retard

Ce vaccin permet de se protéger du virus HPV, responsable du cancer du col de l’utérus, mais aussi de 1 700 cancers ORL, de 1 500 cancers de l’anus en France. Au-delà des cancers, le virus HPV est aussi la cause de 50 000 cas d’ablation d’une partie du col de l’utérus, entraînant des problèmes de fertilité.

« Pour les personnes n’ayant pas de mutuelle, la Ligue contre le cancer en Mayenne rembourse le reste à charge », ajoute Bernadette Perrot.

Bernadette Perrot, à l’occasion de ce mois de Juin vert, part en croisade contre le virus HPV. Comme elle le souligne : « nous sommes en retard en France. En Australie, tous les collégiens, garçons et filles, sont vaccinés. La maladie sera éradiquée en 2050. »

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire