Transport scolaire : 90 % des familles mayennaises opposées à l'augmentation des tarifs

08h00 - 11 juin 2019 - par L.Q
Transport scolaire : 90 % des familles mayennaises opposées à l'augmentation des tarifs
La fédération des conseils de parents d’élèves a mené une enquête auprès des familles entre le 15 mars et le 1er mai.

La FCPE a mené une enquête auprès des familles concernant le transport scolaire en Mayenne. L'augmentation des tarifs pour la prochaine rentrée passe mal.

« 90 % des familles ayant répondu à l’enquête trouvent l’augmentation des transports scolaires injustifiée », annonce Geoffrey Begon, chargé de mission à la FCPE.  Du 15 mars au 1er mai, la fédération des conseils de parents d’élèves a lancé une enquête auprès des familles.

Cette enquête est motivée par l’augmentation annoncée des transports scolaires en Mayenne par le conseil régional, afin d’harmoniser les tarifs sur tous les Pays de la Loire.

304 familles ont répondu au questionnaire, représentant 648 élèves. « Nous ne prétendons pas être entièrement représentatifs avec cette enquête. Mais elle apporte quelques enseignements », ajoute le chargé de mission.

Des trajets très longs

Les trajets sont longs, voire très longs pour certains. Plus de la moitié des lycéens ayant répondu ont un trajet long de plus d’une demi-heure. Pour certains, c’est même plus d’une heure. Un trajet auquel il faut ajouter le temps d’attente du car. Là aussi, ils sont nombreux à attendre plus d’une demi-heure.

« Pour certains lycéens, il faut 1h30 pour revenir à leur domicile. S’ils suivent une filière par défaut, les temps de trajet deviennent une raison de décrochage scolaire », précise Geoffrey Begon.

D'autres soucis

50% des sondés se plaignent du manque de place dans les cars. 30% mettent en avant le manque de sécurité. Enfin, si la majorité des familles trouve les tarifs actuels fondés, ils sont opposés à l’augmentation prévue, même sur plusieurs années.  La FCPE compte faire remonter ses  conclusions dans le prochain comité départemental de l’Education nationale.

 

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire