Loiron-Ruillé agrandit l'accueil périscolaire et va construire une nouvelle classe

11h02 - 20 mai 2019 - par L.C
Loiron-Ruillé agrandit l'accueil périscolaire et va construire une nouvelle classe
L’extension de l’accueil périscolaire devrait être terminée cet été.

L’extension de l’accueil périscolaire se termine à Loiron-Ruillé. Face à la montée des effectifs, la commune va aussi construire une nouvelle classe à l’école publique.

Contrairement à d’autres communes, le nombre de naissances ne faiblit pas à Loiron-Ruillé. Forcément, cela a des répercussions sur les effectifs scolaires et périscolaires.

Une grande salle de 200 m2

La commune a donc lancé en fin d’année 2018 l’extension de l’accueil périscolaire qui sert aussi d’accueil de loisirs à Loiron. « Les travaux devraient se terminer cet été », indique Bernard Bourgeais, le maire de Loiron-Ruillé.

Une grande salle de 200 m2, divisible en deux, est en cours de construction. « Cela permettra aussi d’améliorer l’usage de l’existant », poursuit Gérard Jallu, le premier adjoint.

Une nouvelle classe dans le prolongement de l'école maternelle

Autre impact de la dynamique démographique, l’école Jean-Moulin est un peu à l’étroit dans ses locaux. Après l’installation d’un modulaire en 2016, la commune a décidé de construire une nouvelle classe, en dur cette fois. Elle sera accolée au bâtiment existant, dans le prolongement de l’école maternelle.

« Trois classes ont été ouvertes en 2014, 2016 et 2018, explique Bernard Bourgeais. L’espace était à nouveau devenu insuffisant. Actuellement, une pièce qui servait pour la bibliothèque ou pour dédoubler des groupes était transformée en salle de classe. Cela redonnera un peu de confort. »

Un préau sera aussi construit

Les travaux devraient débuter avant l’été. Ils comprendront également un préau. « Nous espérons que tout soit terminé pour la fin de l’année », indique le premier adjoint.

Au total, ces deux projets vont coûter 730 000 € à la commune, 420 000 € pour l’accueil périscolaire et 310 000 € pour l’école.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire