A Martigné, la cravate bleue de Jean-Luc Mélenchon a donné du travail à l'Imprimerie solidaire

08h00 - 18 mai 2019 - par L.Q
A Martigné, la cravate bleue de Jean-Luc Mélenchon a donné du travail à l'Imprimerie solidaire
L’affiche de la France insoumise a été réalisée par l’Imprimerie solidaire de Martigné-sur-Mayenne.

L'Imprimerie solidaire de Martigné-sur-Mayenne a réalisé les affiches de la campagne électorale de la France insoumise. Le Canard enchaîné dévoile une anecdote sur la cravate de Jean-Luc Mélenchon.

L’Imprimerie solidaire de Martigné-sur-Mayenne a du pain sur la planche avec les élections européennes. Selon le Canard enchaîné du 30 avril, l’entreprise sociale et solidaire a réalisé les affiches électorales de la France insoumise, le parti de Jean-Luc Mélenchon.

Sur l’affiche, ce dernier figure aux côtés de Manon Aubry, tête de liste pour l’élection européenne. Jean-Luc Mélenchon aurait eu quelques exigences. D’après le célèbre palmipède, la couleur de sa cravate a posé problème. Sur la première version de l’affiche, cette cravate était bleue.

La France insoumise dément

Jean-Luc Mélenchon voulait apparaître avec une cravate bordeaux. Il a demandé à l’imprimeur de jeter les 180 000 affiches, déjà réalisées et d’en réimprimer autant avec une cravate adéquate.

La France insoumise a démenti l’information du Canard enchaîné. Le parti estime « cette histoire loufouque ». Dans son édition du 8 mai, l’hebdomadaire satirique en remet une couche. Il indique être en possession de la photo de Jean-Luc Mélenchon, avec sa cravate bleue. Contactée, Ghislaine Rittre, directrice de l’Imprimerie solidaire, n’a pas souhaité s’exprimer.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
1 commentaires
  1. décadence du journalisme et diffamation

    Le canard enchaîné manipule avec mauvaise foi. Sur l'image qu'il prétend avoir comme preuve, la cravate a été retouchée avec un logiciel car la cravate que porte Mélenchon sur l'image il l'a porté à diverses occasions publiques et elle est bordeau. Tout le monde peut vérifier ça. Et surtout, regardez bien car sur l'image que le canard enchaîné a, la date de vote est indiquée au 25 mai au lieu du 26. Donc si jamais il y avait eu un stock de ces affiches imprimées et jetées, ce qui jusqu'à présent n'a pas été prouvé, ça n'aurait pas été à cause de la cravate mais du fait qu'elle aurait induit en erreur l'électeur sur le jour du vote. Donc le canard enchaîné cherche (comme tant d'autres) à faire passer Mélenchon pour un huluberlu égocentrique et irresponsable quitte à inventer ou tordre la réalité. Dans un article de France info, des professionnels travaillant dans le domaine de l'imprimerie affirmaient que l'on n'imprime pas 180 000 affiches comme ça sans avoir bien vérifié et validé le visuel avec le client. Ce n'est pas comme ça que ça se passe. L'image du canard enchaîné a tout l'air de provenir du fichier en cours de travail et non destinée à être imprimée telle quelle. C'est une histoire insensée, mais une diffamation bien réelle.

    Signaler le commentaire

Envoyer un commentaire