A Montflours, la première île de l'Archipel émerge mais a encore besoin d'argent

14h52 - 15 mai 2019 - par L.C
A Montflours, la première île de l'Archipel émerge mais a encore besoin d'argent
Cédric Soufflet, le directeur général de la Scic L’Archipel, et Aurélien Faverais, membre du conseil d’administration. - © Le Courrier de la Mayenne

A Montflours, L’Archipel commence à prendre forme. La construction du bâtiment qui abritera plusieurs entreprises a débuté il y a un mois. Les créateurs du projet recherchent encore des financements.

Depuis un mois, les ouvriers sont à l’œuvre, zone du Mottay à Montflours. « C’est vrai que ça fait plaisir ! », sourit Cédric Soufflet, directeur général de la Scic L’Archipel mais aussi gérant de la Bam, la bière artisanale de Montflours. C’est que ce projet de bâtiment économique, social et solidaire, Cédric le porte depuis plus de quatre ans.

Deux ans de retard par rapport à nos besoins

« On a deux ans de retard par rapport à nos besoins, explique-t-il, associant dans cette réflexion l’entreprise Amisun. Pour la Bam, nous sommes sur un besoin d’agrandissement depuis 2014. En 2016, nous avons investi dans du matériel que nous ne pouvons toujours pas utiliser. »

Alors, il était impossible d’attendre plus. Après avoir obtenu un emprunt mais sans la totalité du financement, la Scic L’Archipel s’est lancée dans la construction d’un bâtiment de 570 m2. Cet espace sera loué pour moitié à la Bam et pour l’autre moitié à Amisun et probablement à l’atelier municipal. « L’Archipel vise à répondre à des besoins locaux par la mutualisation ou la coopération, rappelle Cédric Soufflet. D’autres espaces pourront encore être loués », invite-t-il.

Besoin de fonds et de bras

Dans l’immédiat, la Scic a encore besoin de fonds et de bras. « Nous recherchons des financements pour créer une mezzanine et aménager des espaces de coworking. Si on avait encore 20 000 € à 30 000 € pour l’aménagement des bureaux, ce serait pas mal aussi », poursuit le directeur général de L’Archipel.

Une fois l’enveloppe du bâtiment créée et l’eau et l’électricité installés, un chantier collectif prendra la suite. « Notre projet derrière tout ça, c’est de créer du lien », rappelle Aurélien Faverais, membre du conseil d’administration de la Scic.

Intégration des locaux espérés avant l'automne

La Bam espère intégrer ses nouveaux locaux en septembre ou en octobre. « On va essayer de faire l’AG de la Scic dans les locaux le 22 juin », espère encore Cédric Soufflet. Alors avis aux amateurs qui aimeraient donner de leur temps ou de leur argent pour ce projet « non délocalisable, non revendable ».

Pratique : la part sociale de la Scic L’Archipel est fixée à 120 €. Elle est remboursable dans un délai de cinq ans. Pour tous renseignements, contacter Cédric Soufflet, tél. 06 01 05 34 56 ou archipel.montflours@orange.fr.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire