Escroquerie et abus de faiblesse : quatre ans de prison pour la matriarche

21h00 - 02 mai 2019 - par G.P
Escroquerie et abus de faiblesse : quatre ans de prison pour la matriarche
L'affaire a été jugée ce jeudi 2 mai par le tribunal correctionnel de Laval.

Ce jeudi 2 mai, le tribunal correctionnel de Laval a condamné quatre membres d'un clan familiale à des peines allant jusqu'à quatre ans de prison.

« Quand on s’intéresse à la famille D., on se rend compte que c’est la confusion à tous les étages. »  La présidente du tribunal Sabine Orsel tente de se frayer un chemin au sein du vaste système d’escroquerie et d’abus de faiblesse imaginé par un clan familial

Face à la juge et ses deux assesseurs, on retrouve trois membres de ce cercle. Entre 2011 et 2016, Isabelle et Patrick D. et leur gendre Damien A., ont écumé plusieurs départements du Grand Ouest : Morbihan, Ille-et-Vilaine, Vendée, Mayenne… Des pérégrinations menées dans un seul but : « accumuler de l’argent par tous les moyens », résume Cassandre Guillet, substitut du procureur. 

Plus de 250 000 euros de préjudice

En plus des faits d'escroquerie qui s'élèvent à plus de 250 000 euros, des faits d'abus de faiblesse sur deux personnes vulnérables étaient également reprochés. 

Le tribunal correctionnel a condamné Isabelle D., présentée comme la « matriarche » du clan, à une peine de quatre  ans de prison ferme. Son mari Patrick écope de trois ans de prison ferme. Le gendre Damien A. est condamné à une peine de deux ans de prison ferme. Enfin, sa compagne Marion D., absente lors du procès, écope d'une peine de huit  mois de prison avec sursis. 

Mots clés : escroquerie, Laval, tribunal,

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire