Publireportage
Conduite et gestion de l’exploitation agricole

10h24 - 26 avril 2019 - par L.Y
Conduite et gestion de l’exploitation agricole

Un bac pro par apprentissage au lycée Rochefeuille

A la rentrée prochaine, le lycée Rochefeuille de Mayenne va proposer une nouvelle formation en apprentissage, le bac professionnel conduite et gestion de l’exploitation agricole. « Les professionnels du secteur agricole remontent depuis plusieurs années maintenant des besoins de renouvellement en terme de salariés agricoles mais aussi de futures repreneurs d’exploitation », note Patrick Pavy, directeur du lycée.

Cette nouvelle formation répond donc à la fois à la pénurie de main d’œuvre du secteur et à l’objectif de la loi du 5 septembre de 2018 de redonner une place importante à l’apprentissage.

Le CFA Rochefeuille propose d’ores et déjà des CAP métiers de l’agriculture et jardinier paysagiste. « L’idée est de proposer aux jeunes en CAP de continuer vers le bac professionnel. Aujourd’hui, ce bac est indispensable pour s’installer comme chef d’exploitation », précise Ludovic Fournier, responsable apprentissage du lycée.

Les apprentis se verront dispenser 1 400 heures d’enseignement en 1er et terminale, soit 19 semaines de cours la première année et 21 la deuxième. Le reste du temps est consacré au travail au sein de l’exploitation du maître d’apprentissage. « On adapte le calendrier aux besoins de l’exploitation. Les cours permettent aux jeunes d’intégrer les bases théoriques qui sont ensuite confortées en entreprise. Nous travaillons de près avec les exploitants. »

Pour intégrer cette formation, le jeune âgé de 15 ans minimum, s’engage sur 24 mois, avec un employeur et le lycée. Il devra avoir effectué une classe de seconde, « idéalement en production, mais il n’y a pas de contre indication pour d’autres spécialités », précise le directeur. L’établissement pourra aider le jeune dans ses démarches pour trouver un maître d’apprentissage.

L’étudiant tirera divers avantages de cette formation par apprentissage. D’abord son insertion professionnelle sera facilitée. « Après deux ans d’apprentissage, on peut estimer que le jeune est stable et qu’il a acquis une expérience significative du monde du travail », relève Ludovic Fournier. L’apprenti sera aussi plus autonome à la fin de son cursus. En Mayenne, son salaire sera de 45 % du Smic la première année entre 16 et 17 ans, et 60 % la deuxième année.

L’employeur trouvera lui aussi des avantages à cet engagement. Il sera accompagné dans toutes les démarches par le centre de formation. « Nous sommes là pour construire le projet professionnel du jeune en étant à l’écoute des besoins de l’employeur », précise encore Patrick Pavy. Enfin, l’exploitant bénéficiera d’aides financières pour l’embauche de son apprenti (4 125 € la première année pour les jeunes mineurs, puis 2 000 € la deuxième année). « Le professionnel doit avoir envie de transmettre son métier et savoir qu’il n’embauche pas un salarié mais bien un apprenti », ajoute Jean-Luc Bordeaux, enseignant.


Ils ont fait le choix du bac pro par apprentissage

Les responsables de la formation encadrent trois futurs apprentis de la section nouvellement créée.
Les responsables de la formation encadrent trois futurs apprentis de la section nouvellement créée.

Clément, Florian et Kévin sont actuellement en seconde Conduite et gestion d’une exploitation agricole (CGEA). Pour l’an prochain, ils ont fait le choix d’intégrer la formation par apprentissage. « Cela va me permettre d’apprendre des choses concrètes et pas seulement de la théorie », explique Clément.

Florian et Kevin, eux, ne sont pas fils d’agriculteurs et voient dans cette formation la possibilité d’acquérir plus de connaissances sur le terrain.

Pratique : Lycée Rochefeuille Route de Caen 53100 Mayenne. Tél. 02 43 04 11 73.
Mail : lycee@rochefeuille.net

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire