Laval : licenciée de l'Adapei 53, la salariée s’est suicidée

08h26 - 22 mars 2019 - par L.Q
Laval : licenciée de l'Adapei 53, la salariée s’est suicidée
Thierry Louvel, l’ex-conjoint, et Alain Grandin, syndicat Sud, contestent le licenciement.

Le 14 mars, le conseil des Prudhommes de Laval devait examiner le dossier d’une ex-salariée de l’Adapei.

« On lui a clairement fait compendre qu’elle n’était qu’une m..... Elle travaillait depuis 30 ans pour l’Adapei », déclare, ému, Thierry Louvel. L’ex-conjoint de Véronique Louvel, accompagnés d’une quinzaine de salariés de l’Association départementale de parents et d’amis des personnes handicapées mentales (Adapei), conteste devant les Prudhommes de Laval le licenciement de son ex-femme. Six mois après son licenciement, cette femme de 49 ans a mis fin à ses jours.

« Après une opération à l’épaule, on lui a fait une proposition de reclassement qui n’était pas adaptée », complète Alain Grandin, secrétaire départemental Sud 53. Cette agent d’entretien, souffrant de troubles musculo-squelettiques, s’est vu proposer un poste de gardienne de nuit. Elle a refusé. L’Adapei l’a licenciée.

« C’est une procédure pour inaptitude tout à fait classique. Tout a été fait dans les règles. Elle a refusé, et nous avons dû la licencier », indique la direction de l’Adapei.

 

Mots clés : Adapei, prudhommes,

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
1 commentaires
  1. CRIMET SERGE

    C'est une procédure classique, elle a refusé et elle a été licencier ????? L'entreprise l'a rendu malade et on lui propose un poste encore plus merdique qu'elle devrait acceptée pour fuir le chômage. Elle a préféré partir ................ J'espère que cette association sera condamnée TRES severement. Courage à sa famille !!!!!

    Signaler le commentaire

Envoyer un commentaire