Pas de nouvel exploit pour l'AS Vitré à Le Basser

20h14 - 06 mars 2019
Pas de nouvel exploit pour l'AS Vitré à Le Basser
Vitré, en jaune et rouge, n'a pas pu créer l'exploit face à Nantes, en vert et blanc.

Vitré (N2) accueillait Nantes (L1) dans un stade Francis-Le Basser plein comme un œuf, en quart de finale de la coupe de France. La logique a malheureusement été respectée (0-2).

Le stade Francis-Le Basser était rempli comme un œuf, où les supporters sont arrivés jusqu'au quart d'heure de jeu. Affluence exceptionnelle, 11 086 spectateurs ont au total garni les travées de l'antre mayennaise : c'est un peu mieux que le France – Allemagne féminine de jeudi dernier. Le crachin n'aura pas démoralisé les nombreux supporters amassés debout en populaire pour cet événement.

L'ambiance a été au beau fixe durant les 90 minutes. Particulièrement durant le premier quart de match où le score est resté de 0-0 entre les pensionnaires de Nationale 2 et ceux de Ligue 1, soit trois divisions d'écart. Boschilia a débloqué la situation sur un tir limpide aux dix-huit mètres (0-1, 25'). Mancé a doublé la mise juste avant la pause sur un service remarquable d'Eysseric (0-2, 43'). Le match était alors plié à mi-chemin en faveur des pensionnaires de l'élite.

Un match plié en fin de première période

Pas de quoi gâcher la soirée des nombreux supporters vitréens, multipliant les clameurs à chaque projection offensive, et retenant leur souffle dès que Nantes rétorquait. Un coup-franc prolongé par la tête de Le Borgne (41') aurait pu permettre d'égaliser et a enflammé les travées. Des travées également prêtes à chavirer sur un coup-franc direct de ce même Le Borgne (50') ; ainsi que des tirs de Gros (59'), Duval (61') et Billy (75') obligeant Dupé à la parade ; tandis que Gros manquait de peu le cadre (78'). Chaque arrêt décisif d'Aubeneau était également salué, notamment le premier devant Mancé (8'), de même que chaque changement côté vitréen. Ceux de Nantes était eux accompagnés de sifflets : de bonne guerre entre « Bretons ».

Le spectacle aura également été du côté de la tribune visiteurs réservée aux supporters nantais. Ils ont à nouveau rendu un vibrant hommage à Emiliano Sala, décédé dans un accident d'avion en début d'année, à la neuvième minute. Ils ont aussi fait tourner en bourrique la sécurité sur les buts de leur équipe, demander comme à chaque match la démission de leur président ; et chanter, taper des mains, agiter leurs drapeaux tout au long du match, participant dignement à la fête.

Une fête tout autour de ce quart de finale où Vitré n'aura donc pas réussi un nouvel exploit, à l'occasion de ce quart de finale de coupe de France. Mais les joueurs de Michel Sorin, joueur du Stade lavallois lors de l'épopée européenne 1983, auront fait vivre au stade Le Basser et son public un joli moment, ponctué d'une standing-ovation, d'un tour d'honneur et même d'un clapping face à la tribune Crédit Mutuel.

C.T


AS Vitré – FC Nantes : 0-2
Stade Francis-Le Basser – 11 086 spectateurs.
Buts : Boschilia (25'), Mancé (43') pour Nantes.
Avertissements : Sorin (26') pour Vitré.
Vitré : Aubeneau (cap) – Rocu, Le Borgne, Barru, Guilbault – E.Sorin – Lebacle (Laurent, 78'), Rouger, Duval (Ménoret, 69'), Billy – Gros (Henaff, 87'). Non-entrés : Guéguen, Renier, Ntessa, Delanoë. Entr : Michel Sorin.
Nantes : Dupé – Fabio, Pallois, Girroto, Lima – Eysseric (Evangelista ,76'), Touré, Rongier (cap ; Khrin, 86'), Limbombe – Boschilia, Mancé (Coulibaly, 72'). Non-entrés : Olliero (g), Diego Carlos, Traoré. Entr : Vahid Halilhodzic.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire