Laval renoue avec la victoire à l'extérieur !

21h47 - 01 mars 2019
Laval renoue avec la victoire à l'extérieur !
Mahdi Camara, buteur, a de nouveau sorti un énorme match dans l'entrejeu.

Sur le terrain de Sannois-Saint-Gratien, avant-dernier de National. Laval a retrouvé le goût du succès en déplacement. Tout s'est joué en fin de première période.

Laval n'avait plus gagné en déplacement depuis le 14 septembre. Surtout, les Tango restaient sur six défaites consécutives à l'extérieur ; ternissant considérablement les espoirs de montée. Mais à Sannois-Saint-Gratien, avant-dernier et en difficulté à domicile, l'occasion était belle de se remettre en scelle et les Tango l'ont saisie. Le 4-4-2 avec Robic en soutien de l'avant-centre Ndilu n'a pas été forcément transcendant. Mais seule importait la victoire, et de nouveau la paire Obbadi-Camara dans l'entrejeu a porté l'équipe pour faire la différence.

En première mi-temps, Laval a failli tomber dans le piège tendu par l'Entente. Le piège que les Tango se tendent à eux-mêmes en premier temps, celui d'avoir la possession de balle sans en faire germer d'occasions nettes face à un bloc très bas chez lui. Alors Bouet a dû veiller sur les contres éclairs de l'ESSG, sortant acrobatiquement au devant de Dieye (20'). Puis en écartant d'une claquette la tête de Labor sur un coup-franc, point faible récurent des Lavallois en déplacement (22'). Mais les Tango abordaient ensuite un temps fort où ils allaient se montrer dangereux et concrétiser ! Ndilu manque son contrôle aux six mètres sur un centre de Scaramozzino (30')... Dans la foulée, Dembele reprend de la tête un coup-franc d'Etinof qui vient toucher l'extérieur du poteau de Salamone (31') !

Camara et Ndilu à la conclusion

Finalement sur une longue et merveilleuse ouverture d'Obbadi, Etinof s'offre bien une septième passe décisive en servant Camara, qui conclut à l'entrée de la surface de l'intérieur du pied droit (0-1, 33'). Laval se libère... mais va malheureusement se relâcher défensivement. Et si Scaramozzino se sacrifie écarter une reprise de Dieye sur un centre en retrait (37'), Talal, étrangement seul aux dix-huit mètres, va finalement égaliser d'un ballon piqué qui lobe Bouet (1-1, 39'). Tout est à refaire pour Laval... Et justement sur un coup-franc joué court par Danic, Scaramozzino adresse une longue tranversale pour Robic qui parvient à centrer : Ndilu surgit redonner l'avantage aux siens (1-2, 42').

Bouet décisif pour préserver le succès

Laval mène à la mi-temps mais s'en remet encore à Bouet au retour des vestiaires pour garder son avantage. Le gardien lavallois veille sur le tir lointain de Dorémus (48'), puis sort très vite au contact de Talal puis Dieye dans sa surface (57') ! Comme contre Cholet, Laval va longtemps garder son avantage au prix d'un jeu amorphe, sans occasion de part et d'autres. Jusqu'aux frayeurs de fin de match lorsque l'ESSG tente le tout pour le tout : un coup-franc, pourtant mal tiré, permet à Dramé d'alerter Bouet en pivot dans la surface (86') ! Laval peine à vraiment gérer sa fin de match, mais protégera finalement son avantage.

Les succès de Chambly et Rodez en milieu de semaine leur ont conforté les deux premières places. Mais avec ce succès, Laval est provisoirement à trois points de la troisième place du Mans, qui accueille ce samedi... Rodez, deuxième. Il fallait gagner en déplacement pour espérer relancer la course à la montée : c'est chose faite.

C.T


Entente Sannois-Saint-Gratien – Stade lavallois : 1-2
Arbitre : Ahmed Taleb - 300 spectateurs.
Buts : Talal (39') pour l'ESSG ; Camara (33'), Ndilu (42') pour Laval.
Avertissements : Dieye (38'), N'Sombé (71') pour l'ESSG ; Danic (7'), Camara (75') pour Laval.
ESSG : Salamone – Dorémus, Pirès, Labor, H.Ba (Ménard, 82'), Latouchent – Talal, Souici (Dramé, 73'), Dieye (cap), Dia – N'Sondé (Viera, 77'). Non-entrés : Ndongo (g), Magnora. Entr : Vincent Bordot.
Laval : Bouet – Lambese, A.Ba, Dembele (cap), Scaramozzino – Etinof (Keïta, 67'), Camara, Obbadi (Makhedjouf, 77'), Danic – Robic, Ndilu. Non-entrés : Mensah (g), Perrot, Cissé. Entre : Pascal Braud.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire