Nouvelle victoire folle pour le Stade lavallois à Le Basser !

21h49 - 22 février 2019
Nouvelle victoire folle pour le Stade lavallois à Le Basser !
Les Lavallois ont pu exploser de joie au terme d'arrêts de jeu complètement fous !

Face à Cholet, Laval a longtemps mené dans un match pauvre en occasion... jusqu'à une fin complètement folle où les Tango ont pris deux buts, avant de l'emporter sur deux corners !

On avait laissé les Tango sur deux tristes défaites en déplacement à Concarneau et Lyon-Duchère, après la victoire surnaturelle face à Drancy. Face à Cholet, pas de panne de courant, mais une nouvelle fin de match éblouissante au stade Francis-Le Basser !

De retour dans un schéma en 4-4-2, avec Vincent et Ndilu titulaires, le Stade lavallois était rentré fort dans le match, avec un coup-franc de Scaramozzino venant toucher le haut de la barre transversale (4'). Mais il fallait attendre pour voir les Tango se créer de véritables occasions dans le jeu. La première chevauchée de Vincent est stoppée, mais permet à Robic de décocher un tir fusant juste à côté (32'). La deuxième est la bonne au terme d'un sublime mouvement collectif, où Ndilu accélère et talonne pour Robic qui conclut dans la surface (1-0, 45+1').

Laval ouvre le score, sans se crée beaucoup d'occasions

Les Tango avaient donc pris l'avantage in extremis avant la pause. Un avantage définitif, protégé par Bouet face à Aabiza sur le premier véritable assaut choletais (48'). Des visiteurs subissant la possession Tango et peinant à se créer des situations. Mais lorsque Mexique parvient à se remettre sur son pied droit aux vingt mètres, après plus d'une demi-heure sans occasion de part et d'autres, le tir dévié par Camara prend Bouet à contre-pied (1-1, 81'). Et tandis que Laval n'arrive pas à se remettre en scelle offensivement, la défense se découd et laisse Lubin croiser un tir qui glace Le Basser (1-2, 87').

Deux corners dans le temps additionnel

Rocheteau manquera la balle de KO face au but presque vide, sur un contre amenant un centre au cordeau (89'). Et à l'orée du temps additionnel, un corner prolongé par Ba voit Camara égaliser (2-2, 90+2') ! Ce qui paraissait improbable quatre minutes plus tôt va alors se réaliser... Un nouveau corner d'Etinof est cette fois repris par Cissé, qui saute plus haut que tout le monde, donnant la victoire à Laval d'une tête rageuse avec l'aide de la barre (3-2, 90+4') ! Le Basser peut exulter : tout n'a pas été parfait, mais il y a du mieux avec ce 4-4-2.

Au classement, les Tango font même une bonne opération puisque Le Mans s'est incliné contre Tours. Les espoirs de montée demeurent existants. La route est encore longue. Mais ce genre de victoire est forcément à savourer.

CT

Stade lavallois – SO Cholet : 3-2.
Arbitre : Gaël Angoula – 3 766 spectateurs.
Buts : Robic (45+1'), Camara (90+1'), Cissé (90+4') pour Laval ; Mexique (81'), Lubin (87') pour Cholet.
Avertissements : Cissé (25'), Scaramozzino (33'), Vincent (54'), Keïta (72') pour Laval ; Aabiza (67'), Kilic (69') pour Cholet.
Laval : Bouet – Scaramozzino, Ba (cap), Cissé, Lambese (Perrot, 76') – Vincent (Danic, 66'), Obbadi, Camara, Robic (Etinof, 83') – Ndilu, Keïta. Non-entrés : Mensah (g), Makhedjouf. Entr : Pascal Braud.
Cholet : Guivarch – Diallo, Malaga (cap), Seba, Sanogo – Réale (Baouia, 46'), Kilic – Fleury (Trabelsi, 65'), Mexique, Aabiza (Lubin, 82') – Rocheteau. Non-entrés : Marfaing (g), Mazikou. Entr : Romain Revelli.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire