Saint-Germain-de-Coulamer : la galère administrative d'une famille anglaise

00h06 - 13 février 2019 - par R.L
Saint-Germain-de-Coulamer : la galère administrative d'une famille anglaise
Michelle et Kenneth Mclaughlin.

Ce que voulait cette famille anglaise installée à Saint-Germain-de-Coulamer depuis 1996 ? Un rendez-vous avec le service du bureau des étrangers de la préfecture de Laval.

A compter du 29 mars prochain, les Mclaughlin, comme tous les Britanniques, devront avoir leur titre de séjour pour rester à Saint-Germain-de-Coulamer. Problème : depuis le mois de septembre dernier, Michelle Mclaughlin essaie en vain de décrocher un rendez-vous qui ne peut s’obtenir que depuis le site de la préfecture.

La mère de quatre enfants, tous nés en France, est très inquiète : « On ne sait pas ce qu’on va devenir ». Ses parents vivent aussi à St-Mars-du-Désert depuis 2000. Bien sûr, le spectre du Brexit rôde au-dessus de leurs têtes : « Je sais que ce n’est pas la faute du gouvernement français, mais nous on n’avait pas le droit de voter et on est coincés. »

Les services s'organisent

La Préfecture l’assure : « Cette situation n’est pas propre aux Anglais, et reconnait que, les délais d’attente pour les rendez-vous sont très longs pour tous les étrangers. » Les services s’organisent pour palier cette situation. Toujours selon la préfecture, le Brexit a créé cette demande, « c’est effectivement un public qui s’ajoute et, certains personnels vont être plus sur les dossiers anglais ».

Après plusieurs mois de galère, la Prefecture a contacté la famille et lui a proposé un rendez-vous.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire