Stade lavallois : les revers de la victoire

10h23 - 02 février 2019
Stade lavallois : les revers de la victoire
François Ciccolini était très énervé à l'issue de la rencontre face à Drancy.

Le match contre Drancy, vendredi, a été marqué par sept buts et trois pannes de courant... Mais aussi trois bras d'honneur et une interpellation.

C'est une soirée dont les spectateurs présents à Francis-Le Basser se rappelleront très longtemps : sept buts, mais surtout trois coupures de courant, ayant rallongé la rencontre d'une demi-heure... et au final une victoire. Victoire capitale pour croire encore à la montée. Une soirée qui se termine bien donc. Une soirée également marquée par de jolis hommages nourris : à José Souto, gloire du Stade lavallois européen en 1983, avant le match ; à Alexy Bosetti, parti cet hiver aux Etats-Unis ; et à Emiliano Sala, joueur disparu récemment dans un accident d'avion.

Trois bras d'honneur du coach

On retiendra surtout les chants lancés par les deux kops, et repris avec parcimonie par les tribunes, durant les coupures de courant... Les « un stade à Laval », fréquemment entonnés depuis plusieurs années, ont été suivis de demande de démission des dirigeants (« Jan-Jean (Costa, ndlr) démission ») et de l'entraîneur (« Cicco démission »). Si bien qu'au coup de sifflet final, François Ciccolini a adressé trois bras d'honneur à destination des tribunes ! L'entraîneur est sorti du terrain vraiment très énervé, vociférant dans les couloirs du vestiaire. Ce n'est pas lui qui s'est présenté à la presse, mais son adjoint Pascal Braud.

Un supporter interpellé et un autre blessé

De cette soirée assez folle, on retiendra également côté supporters une interpellation. L'imbroglio a eu lieu après la première coupure de courant dans la Tribune D, celle du Laval Crew. Le supporter en est venu au main avec l'un des membres de la CGS, le service de sécurité. Un échange suffisamment violent pour que le supporter tombe au sol, nécessitant de le soigner à la tête, avant son interpellation à la mi-temps. Un autre supporter, voulant intervenir, s'est également blessé à la cheville. Tous deux ont quitté respectivement le commissariat et l'hôpital dans la nuit.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire