Saint-Denis-sur-Maine : Marc-Olivier Gatien pilote d'hélicoptère

08h00 - 16 janvier 2019 - par B.E
Saint-Denis-sur-Maine : Marc-Olivier Gatien pilote d'hélicoptère
Le pilote aime se ressourcer dans la campagne dyonisienne avant de retrouver son hélicoptère.

Ancien pilote d’hélicoptère de l’armée de l’air, le Dyonisien Marc-Olivier Gatien pilote aujourd'hui la jet-set sur la Côte d'Azur.

Marc-Olivier Gatien, 53 ans, vit dans la campagne dionisienne dans une jolie ferme restaurée où il aime à se ressourcer. Son travail l’oblige à vivre dans le midi de la France, plus précisément sous le ciel de Provence. Et là-bas, le ciel, il le voit de près, puisqu’il est pilote d’hélicoptère, un Ecureuil AS 350, dans une compagnie privée.

Croix de guerre avec citation

« Je voulais être pilote de chasse dans l’armée, mais je n’ai pas réussi les tests physiques, ma colonne vertébrale n’était pas en parfait état pour supporter une éjection, en cas d’urgence », explique le dyonisien. Sur les conseils d'un ami gendarme, il s'oriente vers le pilotage d'hélicoptère. Après l'école des sous-officiers de Saint-Maixent et une formation à l'école de pilotage de Dax, il rejoint en 1988 le premier régiment d’hélicoptère de Phalsbourg (57). « J’y suis resté sept ans et j’ai participé à la Guerre du Golfe en 1991 (Ndr : durant laquelle il a obtenu la Croix de Guerre avec citation pour le courage dont il fit preuve).»

Taxi pour des clients fortunés

En rentrant de la guerre, Marc-Olivier est devenu instructeur de jeunes pilotes. « A l’issue de mon contrat, j’ai quitté l’armée et je suis devenu pilote d’hélicoptère privé... Il existe très peu de sociétés privées et elles sont essentiellement basées dans la vallée du Rhône et sur la Côte d’Azur. En fait, je suis un peu taxi pour des clients fortunés qui arrivent en jet privé et prennent un hélicoptère pour se rendre sur leur lieu de villégiature. » 

Lire la suite dans le Courrier de la Mayenne du 10 janvier 2019.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire