Une quarantaine de Gilets jaunes veulent déposer plainte à la gendarmerie de Laval

12h18 - 05 janvier 2019 - par L.Q
Une quarantaine de Gilets jaunes veulent déposer plainte à la gendarmerie de Laval
Ils sont une quarantaine de Gilets jaunes sont devant la gendarmerie de Laval.

Une quarantaine de Gilets jaunes s'est retrouvée devant la gendarmerie de Laval. L'un d'eux, Cédric Jung, souhaite porter plainte contre Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur.

Cédric Jung le sait bien. Sa plainte sera « symbolique ». Ce Gilet jaune évronnais est venu accompagner d'autres manifestants pour porter plainte contre le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, pour « usage abusif de la force publique et non assistance à personne en danger ». Samedi 5 janvier, vers 11h, ils étaient une quarantaine de Gilets jaunes pour l'accompagner. 

gilet

Avant de porter plainte, Florent, Gilet jaune de Saint-Berthevin, a pris la parole : « Nous voulons rassembler tous les Mayennais. Pour les autres, nous sommes un département d'endormis. Il faut se mobiliser ». 

Cédric Jung a pris la suite. « Le mouvement des Gilets jaunes n'est pas composé d'illettrés, d'alcooliques et de fainéants. On veut continuer à se battre. Aujourd'hui, nous n'avons plus qu'une seule doléance : le RIC (référendum d'initiative citoyenne). Nous voulons mobiliser autour de cela. On cherche avant tout la démocratie. Personnellement, je pense que les filtrages sur les routes, sur les rond-points ne sont plus nécessaires ». 

Il ajoute : « après avoir tenté de vendre les murs de l'Elysée et un radar sur le Bon coin, aujourd'hui, je me lance dans une nouvelle action pour rendre hommage à nos martyrs, nos frères d'armes, blessés ou morts. Nous n'avons pas mérité une telle oppression. Monsieur Macron utlise déjà des lacrymogènes, des flashball contre nous. Il a annoncé qu'il serait plus dur. C'est quoi la suite alors ? Il va nous faire tirer dessus à balles réelles ? »

Cédric jung

Cédric Jung, mobilisé depuis le 4 novembre, appelle : « les agriculteurs à nous rejoindre, même sans Gilet jaune ». D'autres actions sont prévues. Nicolas Chomel, ancien candidat à la députation et membre de la France insoumise, a proposé : « de bloquer les ronds-points près des grandes surfaces ». « Je n'y suis personnellement pas favorable », répond Cédric Jung. Cette après-midi, des Gilets jaunes devraient bloquer les accès des restaurants MacDonald's à Laval et lever des barrières de péage sur l'autoroute. 

Après ces discours, Cédric Jung, accompagné d'autres Gilets jaunes, s'apprêtait à porter plainte. Manque de chance, il était midi, et la gendarmerie ferme à cette heure. « C'est pas grave, on va revenir à 14h ». 

Mots clés : Gilets jaunes, Laval,

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire