Laval perd le choc de leaders à Rodez

22h43 - 20 décembre 2018
Laval perd le choc de leaders à Rodez
Gabriel Etinof a égalisé, avant de gâcher une balle d'avantage.

Laval a retrouvé, avec Obbadi, quelques lueurs dans son jeu à Rodez (2-1). Mais dans ce match au sommet, sa défense à cinq a cédé et son attaque manqué de tranchant, d'efficacité.

Pour ce match au sommet, avec la première place en jeu, les deux équipes présentaient une défense à trois centraux. Un schéma habituel pour Rodez, où Douline occupe désormais la place de sentinelle depuis le départ de Boissier. Côté lavallois, François Ciccolini aligne une deuxième fois consécutive cette tactique, renforcée des retours de Ba en défense et surtout Obbadi au milieu.

Malgré ces deux organisations relativement défensives, le match est contre toute attente animé d'entrée : Ayari est contré (3'), Verdier lui répond (7'). Et l'ouverture du score va rapidement intervenir, du pied gauche de Ruffaut, servi par Douline à l'entrée de la surface dans une défense passive (1-0, 10'). Un petit coup sur la tête de Lavallois qui réagissent vite, avec Obbadi à la baguette. Verdier s'emmêle tandis qu'il pouvait partir en face-à-face sur un service millimétré du milieu marocain (15'). Etinof ne se fait en revanche pas prier pour égaliser d'un tir puissant, en pivot à l'entrée de la surface (1-1, 18') !

Etinof égalise, mais gâche le doublé

Le match est relancé, garde un rythme élevé, une combinaison entre Bouhours et Scaramozzino amène une reprise de Verdier, captée par le gardien (24') ! La tête de Bonnet est elle-aussi stoppée par Bouet (38') : score de parité à la mi-temps. Dès la reprise, un nouveau mouvement collectif met la panique dans la défense du RAF : Obbadi combine avec Verdier, mais Bouhours dévisse à la finition (46') ! Rodez a la maîtrise du ballon, même si un nouveau contre meurtrier aurait pu/dû donner l'avantage à Laval. Etinof part seul pour un face-à-face avec Desmas, mais le buteur du soir veut se muer passeur pour Bosetti... qui est devancé par le tacle de Roche (62') ! Incroyable, et même impardonnable.

Rodez punit Laval sur corner

Car Rodez ne se procure pas d'occasion malgré sa possession de balle. Mais sur un corner frappé au premier poteau, Bardy redonne l'avantage aux siens en devançant Makhedjouf d'une tête rageuse (2-1, 76'). Bonnet manquera le break en bout de course (78') et Laval peut alors encore espérer revenir dans le match. Malheureusement, la meilleure situation viendra d'un improbable une-deux entre Ba et Bouhours à l'entrée de la surface adverse... et l'ancien Manceau déchire une nouvelle fois son tir du pied droit (89'). Laval s'incline donc dans ce choc de leaders, et laisse son adversaire lui prendre deux points d'avance. Laval a retrouvé, avec Obbadi, un peu d'allant dans le contenu. Mais est puni par manque d'efficacité et une défense dense mais perméable.

Les Tango sont deuxièmes ex-aequo en attendant les matchs de ce vendredi : Le Mans peut les doubler, Chambly et Boulogne-sur-Mer les égaler à 29 points. Reprise de la compétition le 13 janvier, contre Boulogne-sur-Mer justement, après un match amical prévu le week-end du 5.

Charles Turcant


Rodez AF – Stade lavallois : 2-1.

Arbitre : Rémi Landry – environ 3 000 spectateurs.
Buts : Ruffaut (10') et Bardy (76') pour Rodez ; Etinof (18') pour Laval.
Avertissements : Mellot (38') pour Rodez ; Obbadi (43'), Lambese (45'), Scaramozzino (83'), Bouhours (89'), Verdier (90+2') pour Laval.
Rodez : Desmas – Roche, Bardy (cap), Poujol – Douline – Ruffaut, Tertereau, Mellot – Guerbert, Bonnet (Dieng, 90'), Ayari (Coupin, 70'). Non-entrés : Mpasi (g), A.Peyrelade, Ramon. Entr : Laurent Peyrelade.
Laval : Bouet – Lambese (Milosevic, 56'), Ba, Dembele (cap), Scaramozzino, Bouhours – Makhedjouf, Obbadi (Rincon, 70') – Etinof, Verdier, Bosetti (Danic, 78'). Non-entrés : Mensah (g), Guirassy. Entr : François Ciccolini.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire