La Gravelle : un an de prison pour avoir convoyé de la drogue

16h43 - 17 décembre 2018 - par G.P
La Gravelle : un an de prison pour avoir convoyé de la drogue
Le conducteur a été arrêté à la barrière de péage de La Gravelle. - © Illustration.

Ce lundi 17 décembre, un jeune homme âgé de 27 ans a été condamné à un an de prison, dont sept mois avec sursis. Jeudi 13 décembre, il avait été arrêté à La Gravelle avec de la drogue.

Dans le box des accusés, on retrouve un jeune homme âgé de 27 ans.

Le prévenu habitant la région parisienne a été arrêté jeudi 13 décembre à la barrière de péage de La Gravelle. Un kilo de cannabis et 50 g de cocaïne ont été retrouvés par les douaniers sous le capot de la Renault Clio prêtée par sa sœur. Le jeune homme sans permis de conduire devait acheminer la drogue d'une valeur d'environ 5 000 € à Rennes. Pour régler une dette de 510 € selon ses dires. « Je m'étais engagé, je ne pouvais pas faire marche arrière », glisse le jeune homme, qui commençait à avoir « la pression » du mandataire.

« Je n'ai pas réfléchi »

Cet ancien soldat réformé évoque sa dépendance au cannabis pour expliquer sa situation. « 2018 est une année noire pour moi. J'ai perdu mon permis, je me suis retrouvé au RSA. J'y suis allé aveuglément, je n'ai pas réfléchi », enchaîne ce futur père de famille. « Il a été attiré par l'argent facile de transport de stupéfiants », juge Cassandre Guillet, substitut du procureur. La magistrate regrette la banalisation de la cocaïne qui transite vers la Bretagne. « Un véritable fléau », poursuit la représentante du Parquet, qui demande une peine d’un an de prison, dont six mois avec sursis, assortie d’un mandat de dépôt.

« Envoyé au casse-pipe »

Me Eric Guyot, avocat du conducteur, estime que le prévenu est une petite main dans cette histoire. « A La Gravelle, ce ne sont pas les vrais trafiquants qui sont interpellés. Mon client a été envoyé au casse-pipe, il n'a pas conscience du rôle qu'on lui fait jouer », plaide le conseil.

Le convoyeur a été condamné à une peine d’un an de prison, dont sept mois avec sursis, sans mandat de dépôt. Il devra également s'acquitter d'une amende douanière de 5 843 €.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire