A Lignières-Orgères, l’évacuation des parcelles du ferrailleur est terminée

08h14 - 15 décembre 2018 - par L.Q
A Lignières-Orgères, l’évacuation des parcelles du ferrailleur est terminée
Jean-Claude Langin reviendra devant le tribunal administratif d’ici un ou deux ans.

Le ferrailleur de Lignières-Orgères a tenté de faire stopper l’évacuation de ses parcelles devant le tribunal administratif de Nantes. Les travaux, menés par l'Etat, se sont terminés mardi 11 décembre

Depuis le 6 novembre dernier, des ouvriers se relaient pour évacuer ferrailles et autres carcasses de véhicules hors d’usage sur six parcelles appartenant au ferrailleur Jean-Claude Langin. Mardi 11 décembre, le balai incessant de camions bennes a pris fin. Tous les amas de ferrailles du Petit Etinoux ont été enlevés.

Normandie Auto a demandé, vendredi 7 décembre, au juge des référés du tribunal administratif de Nantes de suspendre en urgence l’évacuation forcée des terrains qu’elle loue au ferrailleur Jean-Claude Langin, à Lignières-Orgères.

L’entreprise Normandie Auto, basée à Ciral (Orne), est gérée par Patrick Langin, le fils du ferrailleur mayennais. Le 11 décembre, le juge des référés a débouté cette demande.  Le litige devrait être rejugé d’ici un à deux ans, par la même juridiction. S’ils venaient à obtenir gain de cause, les Langin pourraient réclamer des dédommagements à l’Etat. Normandie Auto évalue à 200 000 € ses préjudices.

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire