Futsal : En reconstruction, l'Etoile arrache le nul contre Hérouville

20h01 - 08 décembre 2018 - par .
Futsal : En reconstruction, l'Etoile arrache le nul contre Hérouville
Sa.Brioua, Kapa et Poiraud ont marqué face à Hérouville ce samedi.

L'Etoile lavalloise a arraché le match nul face à Hérouville (4-4), alors qu'elle est en pleine revue d'effectif avec deux joueurs partis.

Ce samedi après-midi a été riche en émotions au gymnase Aubameyang, à l'occasion du match entre Laval et Hérouville. Deux minutes d'applaudissements, à l'entrée des joueurs et à la dixième minute, ont rendu hommage à Régis Buron, ancien éducateur du Stade lavallois.

Le scénario a ensuite vu un incroyable remontée au score des Lavallois, passés à côté de leur première mi-temps. Menés 0-3 après onze minutes, les Stellistes ont trouvé la faille par Kapa (15'), avant d'encaisser un quatrième but. Mais dans une seconde période bien mieux maîtrisée, ils ont refait leur retard grâce à un doublé de Poiraud (32' et 33'), ainsi qu'une égalisation de Sa.Brioua (39'). « Les matchs contre Hérouville finissent presque à chaque fois par un score de parité, qui se joue dans les derniers instants, réagit le coach André Vanderlei. On s'est appuyé sur le power-play, qui est un de nos points forts, avant de montrer notre vrai visage en seconde période. »

Deux joueurs virés, un nouveau meneur ukrainien

Un visage remanié. Déjà parce que Napoles, l'un des meilleurs éléments de cette première partie de saison, était suspendu, en plus d'être blessé. Mais surtout parce que deux joueurs ont quitté le club : Kuki, pourtant un autre élément fort depuis son arrivée à l'été 2017, et Alex Cunha, recruté cet été. « C'est ma décision et je l'assume pleinement », commente Vanderlei. Les deux joueurs brésiliens se voient reprochés un investissement insuffisant, lié notamment à un rythme de vie laxiste : « le club, son développement, ses bénévoles, c'est au-dessus des joueurs », martèle le coach. Alors l'Etoile va devoir re-structurer son équipe.

Elle pourra compter sur l'Ukrainien Andrii Kidanov, fraîchement arrivé et déjà plein de promesses pour être le nouveau maître à jouer de l'équipe. Mais aussi sur les produits de sa formation, comme Samir Brioua qui prend du galon, ou les jeunes Melaine et Daou. Arrivé l'été dernier, Poiraud monte également en puissance, à l'image de ce doublé. Recruter à nouveau n'est pas prévu, sauf belle opportunité.

La phase aller est terminée, Laval est toujours deuxième et se déplace à Compiègne ce samedi : le dernier match avant la trêve.

CT

Abonnez-vous au Courrier de la Mayenne
0 commentaires

Envoyer un commentaire